Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

UTILISATION DES ONDES DE COMMUNICATION EN SÉCURITÉ: L’ARTP et le ministère de la Santé scellent un partenariat

0 19

 

L’atelier de restitution des résultats de la campagne de mesures sur l’exposition aux champs magnétiques des rayonnements non ionisants (RNI) s’est ouvert, ce jeudi, à Dakar. Une rencontre durant laquelle lAutorité de régulation des télécommunications et des postes et le ministère de la Santé et de l’Action sociale ont procédé à la signature d’une convention pour parvenir à une utilisation des ondes de communication en toute sécurité. A l’en croire le secrétaire général du ministère de la Santé, Alassane Mbengue, « Nous avons pendant des années collaboré avec l’ARTP, mais c’est aujourd’hui que nous avons l’occasion de signer une convention pour formaliser nos relations. L’objectif est de parvenir à l’utilisation des ondes de communication en toute sécurité. La santé ce n’est pas qu’une affaire du ministère, elle va au-delà du médical. Des domaines comme celui de l’environnement sont fortement interpellés et concernés, car tout ce qui nous entoure peut avoir un impact sur notre santé. » il poursuit : « Les champs électromagnétique dans la gamme des rayonnements non ionisants sont partout présent dans notre environnement. Ils sont soit naturels, soit artificiels comme celui créé par des équipements radioélectriques de communication. »
Pour sa part, le directeur général de l’ARTP, Abdou Ly, a dit que les communications électroniques sans fil occupent une place importante dans le quotidien des personnes pour des usages domestiques, professionnels et industriels, mais sont réalisées par des émetteurs et récepteurs bandes radios utilisant les spectres des fréquences radios électriques, etc.
« La propagation et les propriétés de ces espaces dans les ondes libres sont productrices d’énergie électromagnétique générant des rayonnements non ionisants », a-t-il relevé, insistant sur l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé, « devenu l’une des préoccupations majeures des usagers et de l’Etat, soucieux du bien-être de ses concitoyens. »

Il a aussi noté que la prévention demeure le maître mot. Et celle-ci passe par des interventions relatives au contrôle régulier et de qualité des installations, aux mesures d’exposition à proximité des antennes de relai en cas de nécessité, ainsi qu’à la surveillance épidémiologique à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.