Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Sutor Ndour se compare au leader de Pastef:« Si j’avais la force de Ousmane Sonko, je n’allais pas me retrouver en prison »

0 216

 

 

L’ex président du conseil d’administration de la Société d’aménagement et d’exploitation des Terres du Delta (Saed), Sitor Ndour a été acquitté suite aux accusations de viol par son ex femme de ménage âgée seulement de 17 ans au moment des faits. Sitor Ndour dénonce une justice à deux poids deux mesures. Car il est convaincu qu’il ne devrait pas dépasser la porte de la maison d’arrêt de Rebeuss s’il avait la force du leader du Pastef. « Si j’avais la force de Ousmane Sonko, je n’allais pas me retrouver en prison », a-t-il déclaré dans l’Observateur.

Le juge d’instruction avait fait une délégation judiciaire et avait confié aux éléments de la Sureté urbaine, de poser un certain nombre d’actes dont l’audition du Docteur Mouhamadou Nazir Sylla, qui avait examiné la jeune fille après le viol présumé. Le médecin a conclu à une défloration ancienne de l’hymen et une absence de lésion traumatique. Selon le médecin, il n’y a pas de rougeur dans les parties intimes et il n’a pas non plus constaté de traces de sang ni de traces de sperme. La petite fille avait soutenu qu’elle s’était lavée, avant de se rendre devant les enquêteurs pour déposer la plainte. Les faits de viol présumé ont eu lieu juste au lendemain de la Tabaski de l’année dernière au domicile de Sitor Ndour.

Malgré cela le parquet avait requis à son encontre 10 ans de réclusion criminelle même s’il a toujours contesté les faits objet de la poursuite. Le président de la Chambre criminelle l’a relaxé au bénéfice du doute. La partie civile et le parquet ont interjeté appel dit-on. Dans un entretien avec l’Observateur, Sitor Ndour est revenu sur les dures moment de son séjour à la prison.

L’ancien directeur général du Coud informe: »J’ai eu deux attaques cardiaques ». « J’ai lutté contre les rats », a-t-il confié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.