Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Succès retentissant pour la quatrième vente aux enchères publiques de l’ONRAC au Sénégal

0 301

 

Le Palais de justice de Lat-Dior a été le théâtre d’un événement marquant ce samedi, avec la quatrième édition de la vente aux enchères publiques de biens saisis et confisqués par l’Office National de Recouvrement des Avoirs Criminels (ONRAC). Présidée par Madame Aissata Tall Sall, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, cette cérémonie a connu un succès retentissant, attirant l’attention des citoyens, des professionnels de la justice et des médias.

Le magistrat El Hadji Allé Birima Fall, directeur de l’appui aux procédures de l’ONRAC, a expliqué l’importance de cette vente dans le cadre de la gestion des biens saisis ou confisqués lors de procédures pénales. Il a souligné que l’ONRAC agit sous mandat de justice, exécutant les décisions des juges d’instruction et des juridictions de jugement. Les biens variés, tels que des véhicules, des biens meubles, de l’or et même un bateau, ont été exposés pour attirer l’attention des potentiels acheteurs.

Lors de son discours, Madame Aissata Tall Sall a souligné l’importance de confisquer et de vendre les biens liés à des crimes, conformément aux conventions internationales ratifiées par le Sénégal. Elle a insisté sur le fait que le crime ne doit pas être rentable, et la confiscation des biens criminels vise à dissuader les criminels potentiels. La ministre a salué l’impartialité et la transparence de la vente aux enchères, soulignant que les fonds récoltés, déjà estimés à 2 milliards, seront destinés aux politiques publiques pour le développement du pays.

Le directeur général de l’ONRAC, Malick Lamotte, a été salué pour son engagement dans la réussite de cette opération. La vente aux enchères a permis de récolter des fonds significatifs, renforçant ainsi la lutte contre la criminalité et contribuant au développement du Sénégal.

Cette quatrième édition de la vente aux enchères de l’ONRAC marque une étape importante dans la confiscation des biens criminels et démontre l’efficacité du système judiciaire sénégalais dans la lutte contre la criminalité financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.