Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Sonko, un vrai comédien, un farceur de premier rang (Par Souleymane Ndiaye)

0 226

Voilà quelqu’un qui s’agite toujours pour un oui ou un non, voire pour rien de concret. Or, son jeu cache beaucoup d’incompétences et de tromperies sur fond de populisme.

La dernière sortie médiatique de Monsieur Sonko nouvellement élu maire montre encore une fois ses limites. Voilà un Monsieur qui disait ne pas avoir de quoi s’offrir les services d’un kinésithérapeute, environ 15.000 fcfa la séance, au point que ses fans aient cotisé un fauteuil de massage qui au passage ne remplacera pas les soins d’un professionnel de la santé. Et pourtant, contradictoirement, il dit renoncer à son salaire de Maire, 900.000 fcfa par mois, qui ne changera d’ailleurs pas le visage de la Commune.

Déjà, il faut rappeler qu’il avait d’ailleurs payé, d’après les informations relayées par la presse, 50.000 fcfa pour un massage confort quatre mains appliqué par de jeunes et belles demoiselles. Alors qu’il aurait pu tout simplement requérir les services d’un professionnel à moindre coût. C’est plus efficace en principe, si l’on ne recherche pas un petit quelque chose en plus.

Au-delà de ses « compétences » qu’il est préférable de taire, car comment quelqu’un qui ne peut même pas se soigner peut offrir son salaire ? Aurait-il des sources de revenues occultes ? Auquel cas, il faudrait qu’il édifie l’opinion si vraiment il est sincère avec l’ensemble des Sénégalais.

On lui connaît déjà le dilatoire, l’incarnation du nihilisme. Mais, voilà qu’il manque de respect à l’administration.

Ce Monsieur n’a aucun respect pour ses alliés qui l’ont aidé à sortir de l’obscurité et qu’il a trahis pour son excès d’ambition bafouant toute règle d’éthique, encore moins pour l’administration dont il fait partie en tant que premier magistrat d’une ville désignée, pas à régner comme dans un royaume, mais à exercer des compétences transférées sous le contrôle de l’administration déconcentrée.

Plusieurs maires se sont succédé à la tête de la ville de Ziguinchor sans aucun problème avec l’administration centrale. Mais, il a fallu qu’il atterrisse sur le fauteuil de maire pour se mélanger les pinceaux et confondre comme il aime le dire « Angleterre et pomme de terre ». De toute façon, le paroxysme de l’ignorance c’est l’arrogance.

Mais, il faut lui rappeler que quand on veut se faire respecter, il faut commencer par respecter ses vis-à-vis. Les Ziguinchorois dont la ville s’est transformée au fil des années, l’attendent sur des questions relevant des compétences qui lui sont transférées et non se balader dans la ville pour soi-disant débaptiser et rebaptiser des rues dont les noms n’évoquent pas grand chose dans nos consciences d’hommes émancipés et décomplexés, sinon juste une histoire.

Le paroxysme de l’incompétence c’est quand vous sollicitez les citoyens pour cotiser pour vous, pour votre confort via le massage et pour aller baptiser des rues pendant qu’ailleurs des maires ont réellement transformé leurs villes, sans tambours ni trompette. Mais enfin, les tonneaux creux font beaucoup de bruits pour rien en définitive.

Depuis qu’il se réclame de Ziguinchor, qu’a t-il concrètement fait pour cette ville avant même d’en devenir Maire, si tant est qu’il aime cette ville. Qu’il se sorte de la paresse intellectuelle et réfléchisse à des moyens de collecter des recettes et de nouer des partenaires gagnants pour la ville et ses résidents, au lieu de fouiller les poches des citoyens qui ont plus besoin d’aide que de diseur de bonne aventure et des vendeurs d’illusions.

Les gens veulent du concret et qu’il reste humble. Dans chaque quartier de la ville, il trouvera des gens plus intelligents, plus diplômés et plus compétents. Donc, il n’a qu’à calmer ses ardeurs quand il s’adresse aux résidents avec ce ton prétentieux et hautain qu’il emploie en disant que « les gens bougent avec lui ». Jamais un homme politique ne s’est adressé ainsi à son peuple ou à ses électeurs avec autant de mépris et de manque de respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.