Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

SÉCURITÉ, SANTÉ, GENRE, NON-DISCRIMINATION AU TRAVAIL: Le HCDS outille les acteurs…

0 256

La Présidente du Haut Conseil du Dialogue du Sénégal, Madame Innocence Ntap Ndiaye et le Président du Conseil national du Dialogue social de la République Islamique de Mauritanie Monsieur Sow Moussa Tschombé, ont co-présidé, ce mercredi 03 novembre, la cérémonie d’ouverture, du deuxième atelier de renforcement de capacité en dialogue social en sécurité et en santé au travail des partenaires sociaux du secteur de santé. L’objectif général de cette rencontre est d’améliorer les relations professionnelles dans le secteur de la santé dans une approche intégrant les questions de sécurité santé au travail, de genre et de non-discrimination.

 

« Nous voilà réunis aujourd’hui pour explorer une autre des facettes du HCDS qu’est le renforcement des capacités des partenaires sociaux, sans laquelle toute perspective de promotion durable du dialogue social est compromise. Le présent atelier fait suite à celui national de renforcement de capacités des différentes parties prenantes en matière de promotion du dialogue social, de la sécurité et de la santé au travail, tenu les 25, 26 et 27 mai 2021 à Saly. L’objectif général de cette présente session est d’améliorer les relations professionnelles dans le secteur de la santé dans une approche intégrant les questions de sécurité santé au travail, de genre et de non-discrimination », a déclaré Mme Innoncence Ntap Ndiaye.

 

Durant ses deux jours, nous aurons à examiner après cette cérémonie d’ouverture, les normes fondamentales du travail, le travail décent, le dialogue social et les attributions, les missions et la protection des délégués du personnel.

Ensuite nous aborderons les différents niveaux de dialogue social et le cadre réglementaire du Comité de dialogue social d’entreprise.

 

« Nous profitons de cette tribune pour vous informer que suite à une demande du Président de la République, un Programme national de Renforcement du Dialogue social a été élaboré et adopté. Il a pour objectif de contribuer par le dialogue social et le tripartisme à l’instauration d’une stabilité sociale durable, propice à la promotion du travail décent et à l’émergence économique » dira-t-elle.

 

Le HCDS réaffirme son engagement et sa disponibilité à accompagner les acteurs sociaux du secteur de la santé pour réaliser cette volonté du Président de la République. J’exhorte les partenaires sociaux de la santé et l’action sociale à se doter d’une plateforme inclusive de dialogue social qui puisse contribuer à l’atteinte des objectifs qui leur sont assignés.

 

Pour rappel, une délégation du Conseil National du Dialogue social de la République Islamique de Mauritanie conduite par son Président Sow Moussa Tschombé séjourne au Sénégal pour une visite de travail.

La Présidente du Haut Conseil du Dialogue du Sénégal, Madame Innocence Ntap Ndiaye et le Président du Conseil national du Dialogue social de la République Islamique de Mauritanie Monsieur Sow Moussa Tschombé, ont co-présidé, ce mercredi 03 novembre, la cérémonie d’ouverture, du deuxième atelier de renforcement de capacité en dialogue social en sécurité et en santé au travail des partenaires sociaux du secteur de santé. L’objectif général de cette rencontre est d’améliorer les relations professionnelles dans le secteur de la santé dans une approche intégrant les questions de sécurité santé au travail, de genre et de non-discrimination.

« Nous voilà réunis aujourd’hui pour explorer une autre des facettes du HCDS qu’est le renforcement des capacités des partenaires sociaux, sans laquelle toute perspective de promotion durable du dialogue social est compromise. Le présent atelier fait suite à celui national de renforcement de capacités des différentes parties prenantes en matière de promotion du dialogue social, de la sécurité et de la santé au travail, tenu les 25, 26 et 27 mai 2021 à Saly. L’objectif général de cette présente session est d’améliorer les relations professionnelles dans le secteur de la santé dans une approche intégrant les questions de sécurité santé au travail, de genre et de non-discrimination », a déclaré Mme Innoncence Ntap Ndiaye.

Durant ses deux jours, nous aurons à examiner après cette cérémonie d’ouverture, les normes fondamentales du travail, le travail décent, le dialogue social et les attributions, les missions et la protection des délégués du personnel.
Ensuite nous aborderons les différents niveaux de dialogue social et le cadre réglementaire du Comité de dialogue social d’entreprise.

« Nous profitons de cette tribune pour vous informer que suite à une demande du Président de la République, un Programme national de Renforcement du Dialogue social a été élaboré et adopté. Il a pour objectif de contribuer par le dialogue social et le tripartisme à l’instauration d’une stabilité sociale durable, propice à la promotion du travail décent et à l’émergence économique » dira-t-elle.

Le HCDS réaffirme son engagement et sa disponibilité à accompagner les acteurs sociaux du secteur de la santé pour réaliser cette volonté du Président de la République. J’exhorte les partenaires sociaux de la santé et l’action sociale à se doter d’une plateforme inclusive de dialogue social qui puisse contribuer à l’atteinte des objectifs qui leur sont assignés.

Pour rappel, une délégation du Conseil National du Dialogue social de la République Islamique de Mauritanie conduite par son Président Sow Moussa Tschombé séjourne au Sénégal pour une visite de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.