Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Secteur extractif au Sénégal : Les femmes plaident pour une forte représentation du genre

0 68

 

Le projet Voix et leadership des femmes a tenu un atelier de formation sur les enjeux et défis de la gouvernance dans le secteur extractif. Il s’agit d’une rencontre de deux jours qui a pour objectif de doter les femmes de connaissances techniques de base sur la gouvernance du secteur extractif. La formation vise à armé les femmes afin qu’elles aient des arguments nécessaires pouvant les aider à construire un plaidoyer constructif pour leur présence accrue dans les instances de la gouvernance du secteur extractif, des politiques et pratiques inclusifs.

D’après le rapport de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) de 2020, les femmes ne représentent que 7,69% dans le secteur extractif. Un chiffre qui ne couvre que les entreprises minières, pétrolières et gazières qui entrent dans le périmètre de conciliation de cette institution. Pour faire face à cette faible représentation des femmes Vingt-cinq organisations et réseaux des femmes partenaires du projet Voix et leadership ont tenue un atelier de deux jours, sur les enjeux et défis de la gouvernance dans le secteur extractif. <<Il s’agit là d’un chiffre partiel qui ne tient ni compte des femmes œuvrant dans l’administration minière, ni les femmes entrepreneurs, ni celles qui sont impactées par les activités extractives>> a tenu à préciser Gnagna Diéne Diassé responsable du projet plaidoyer de l’ONG Woman in mining Sénégal.

Et de poursuivre :<<Ce qui justifie le fait que les femmes soient peu nombreuses dans le secteur, c’est la difficulté liée à l’accès à des financements assez conséquents pouvant leur permettre d’avoir une caution de démarrage de leurs travaux>>

A ces obstacles, il faut aussi noter l’aspect sociologique qui explique également l’absence des femmes dans ce secteur, à cause de l’existence d’une division sexuée du travail dans certaines zones.<< Ce qui fait que les femmes entrepreneurs dans ce secteur bénéficient très faiblement des opportunités économiques en termes d’emploi et de marché dans le contenu local>> a fait savoir Gnagna Diéne Diassé

Le travail qui reste a faire dans ce secteur d’activité afin qu’il ait une forte représentation du genre reste énorme du fait qu’il n’y a pas des cartographies pouvant donner une idée assez claire sur le nombre de femmes qui en profitent ainsi que les difficultés rencontrées

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.