Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Revalorisation des salaires: Le personnel universitaire déchire le protocole de son ministère de tutelle

0 1 005

 

L’Intersyndicale des personnels administratif, technique et de service (PATS) a fait face à la presse pour dénoncer fermement la démarche considérée cavalière et indécente du MESRI, qui, en complicité selon le personnel avec des aventuriers qui ignorent royalement les intérêts des travailleurs, ont tenté de signer le protocole qu’il qualifie de la <<honte>> pour décréter la mort des PATS.

Après la généralisation de la revalorisation des salaires pour les agents de l’Etat, les PATS ont attendu pendant longtemps l’application de la mesure en vain. Pourtant, sous le magistère des deux prédécesseurs du Président de la République, le problème ne s’est jamais posé, parce que dans leurs bulletins de salaire, figurent les augmentations.
Mieux, les premiers des PATS, en l’occurrence les secrétaires généraux des universités, ont déjà bénéficié de l’effectivité de la mesure à compter du mois de mai 2022. Des faits jugés incohérents par les travailleurs. <<Nous le clamons haut et fort, cette politique de deux poids deux mesures, ne passera jamais avec nous>> a fait savoir le personnel des universités qui se sont mobilisés massivement ce matin pour intensifier leur combat.

Conscients de la gravité de la situation et du manque de considération manifeste à l’endroit des PATS, l’intersyndicale et le SYNTES avaient décidé, dans un élan unitaire, de fédérer leur force pour faire face à une tentative de liquidation, mais aussi à cette forfaiture considérée historique par le personnel.
Ainsi, après plusieurs mois d’attente, un mouvement de grève est déclenché pour marquer leur désaccord total par rapport à cette interprétation sectaire et partiale de la revalorisation salariale, ce qui est si on se fie aux propos tenus par le PATS à l’origine de la proposition indécente du MESRI, que des marchands d’illusion ont signé, pour participer substantiellement à l’entreprise de mise à mort de leur corporation.

Aujourd’hui, les travailleurs de façon unanime, ont déchiré « le protocole de la honte », pour exiger l’application effective de la revalorisation salariale telle que décidée par le Chef de l’Etat, le relèvement de la solde globale de 5%, et la signature du nouveau décret fixant le régime applicable aux PATS dans des délais raisonnables. Le PATS est plus que jamais, prêts à consentir tous les sacrifices nécessaires, pour gagner le combat de principe, le combat pour l’honneur et la dignité. En outre, l’intersyndicale, lance un appel solennel à tous les travailleurs à se remobiliser davantage pour l’assaut final.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.