Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

« Qu’on le veuille ou non, le Président MACKY SALL est le maître d’œuvre incontestable et incontesté du… » (Par Ismaila Kamara)

0 29

Depuis quelques semaines, SONKO et ses ouailles surfent sur une bombe ethnique dévastatrice pour notre tissu national.

C’est à Ziguinchor, la ville la plus cosmopolite du Sénégal avant le FOUTA comble de malheur qu’il a débuté. Des Peulhs y ont été maires et opérateurs économiques bien avant sa naissance dans une atmosphère paisible empreinte de cordialité et de cousinage à plaisanterie.

YAW a gagné les élections en Casamance, Tivaoune ; WALLU à Touba et personne ne parle de vote ethnique ou confrérique.

Il a suffi que BBY gagne avec panache dans le tout le FOUTA que de voix s’élèvent pour brocarder les Peulhs, les traitant d’attardés politiques, d’ethnicistes, de sectaires en oubliant que des Peulhs pullulent dans le parti de YAW et y occupent des postes de responsabilité.

Les auteurs de ses propos sont porteurs de germes séparatistes, scissionnistes. Ce sont des ignares, des attardés mentaux. Le FOUTA est et restera la terre des seigneurs, de l’intelligence, du savoir, de la bravoure, de la fierté, de la démocratie dont il est pionnier au Sénégal.

Ceux qui en parlent ignorent l’histoire et la géographie du terroir des hommes qui ont bâti notre Sunugal dans toutes ses coutures.

Une myriade d’illustres Saints, de figures historiques de la culture arabo-islamique en Afrique de l’Ouest, Héros de notre indépendance, de notre démocratie, de notre vivre ensemble, de notre union indestructible comme El Hadji Oumar TALL, Thierno Souleymane BAL, Abdel Kader KANE, Cheikh Ahmadou BA (Bamba), Cheikh Moussa CAMARA, Thierno Amadou DEME, Mbaba Diakhou BA et El Hadji Abdoulaye SOW au Walo, Soukar Yéri CAMARA en Casamance, nous ont légués un territoire peuplé d’hommes libres dans leur pensée et leurs opinions, tolérants et accueillants. Ils sont tous originaires du Fouta et c’est le sang Peulh qui coulait dans leurs veines et dans celles de leurs descendants.

Ce sont ces illustres Saints qui ont migré vers le Baol, le Saloum, le Sine, le Cayor, la Casamance, …… En somme, le Fouta constitue la base sociétale du Sénégal.

Certains chroniqueurs, journalistes et militants Peulhs de YEW ignorent, hélas leurs origines.

Le fleuve Sénégal constitue l’épine dorsale du FOUTA. Sur les deux rives vivent les mêmes familles : l’ainé sur la rive gauche et le cadet sur la rive droite pour la gestion des terres de culture. Il est important de se souvenir de la crise sénégalo- mauritanienne pour bien illustrer la situation démographique du Fouta. Les Foutankobés vivant dans les autres régions du Sénégal, en Afrique, en Europe et en Amérique, amoureux fidèles de leur terroir et fiers de leur appartenance ethnique ne ratent jamais l’occasion de revoir leur cher FOUTA pour l’accomplissement de leurs devoirs civiques ou religieux à l’instar d’ailleurs de beaucoup de Sénégalais. Les commerçants du BAOL en sont un exemple patent et nous trouvons cet engouement absolument sublime.

Qu’on le veuille ou non, le Président MACKY SALL est le maître d’œuvre incontestable et incontesté du nouveau visage de notre pays. Des régions jusque-là snobées par ses prédécesseurs, sortent de l’ombre, de la misère, de l’enclavement et de leur retard économique. Les honnêtes gens lui en sont reconnaissants et le lui manifestent à ces occasions.

HELAS ! Des professionnels politiques, des roublards, des maîtres-chanteurs, des manipulateurs, des militants encagoulés de la société civile, des chroniqueurs de bas étages encensent des voleurs, des violeurs, des assassins, manipulant ainsi une jeunesse encore immature, inexpérimentée pour magnifier un homme impur, toujours souillé qui n’a que le mensonge dans sa bouche remplie de fièle et qui n’a aucun respect pour nos khalifs et nos institutions.

Il n’y a véritablement pas photo entre le Président Macky SALL et ces violeurs et menteurs invétérés ni sur le plan physique encore moins sur le plan moral.

Le Fouta ignore les insultes et l’impolitesse. Ses fils sont imbibés de valeurs traditionnelles et de la morale islamique. Cependant ils constituent un brave peuple, le seul qui a résisté vaillamment aux colons par le savoir et la force des armes.

Notre dignité et notre fierté ont été chantées par le colonisateur qui a échoué dans toutes ses entreprises d’extermination et de corruption.

Ne réveille point le Peulh qui ne dort que d’un seul œil et qui n’accepte pas la provocation, la discrimination négative et le mépris.

SONKO, « woto wat ». Dans les veines des Peulhs coulent un sang pur et noble bien différent du sien. Notre parenté avec les Séréres et les Diolas ne saurait occulter ta bassesse à nos yeux ; car nous ne trouvons nulle part ailleurs un homme aussi expressif et complet dans la manipulation, la confusion et le mensonge. Tu es Iblis personnifié.

Tu as été battu par Aminata TOURE, une femme à nulle autre pareille par sa culture, son savoir, son expérience, son courage et sa compétence. Imbue de ses valeurs nobles, elle a tenu haut le flambeau de BBY avec foi en DIEU et fidélité au Président Macky SALL. La grandeur sublime d’une personne est d’être certaine de ses origines, de sa noblesse de cœur, de sang et d’esprit. Autant de qualités que SONKO est loin de posséder.

Une autre femme est sur le point de t’achever : elle s’appelle Adji Raby SARR. Vivement que le juge Makham DIALLO active ce procès tant attendu.

Tu ne perds rien pour attendre. Iblis a toujours eu une fin dramatique.

* ISMAILA CAMARA
Directeur d’école à la retraite
cmoussakamara11@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.