Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Promotion d’une alimentation équilibrée pour une bonne santé des populations: « Ce que l’on veut c’est l’élaboration d’un guide national sur l’alimentation »

0 58

 

S’est tenu à Ziguinchor un atelier régional de restitution des résultats du forum national sur les prospectives alimentaires à l’horizon 2035. C’est à l’actif du conseil national de sécurité alimentaire avec à sa tête Jean Pierre Senghor le secrétaire exécutif dudit conseil.
La principale question qui a été au cœur des débats est une alimentation équilibrée sénégalaises. L’objectif selon Jean Pierre Senghor est de les amener à changer de comportements alimentaires.  » Ce que l’on veut enfin l’élaboration d’un guide national sur l’alimentation » dixit Jean Pierre Senghor secrétaire exécutif du conseil national de sécurité alimentaire.

« Nous avons aujourd’hui parlé de l’alimentation, nous avons fait un rapport qui est le fruit d’un travail itératif, participatif, avec la collaboration d’un laboratoire de l’IFAN ( Institut fondamentale d’Afrique noire) de recherche sur les transformations économiques et sociales ARTES. 2021 toute l’année a servi à travailler sur ce qu’est l’alimentation au Sénégal » a précisé Jean Pierre Senghor Secrétaire exécutif du dit conseil national.
« Nous sommes donc entrain de faire le tour du pays pour sous la présidence des exécutifs régionaux partager les conclusions de ce rapport. Ce rapport dit qu’au Sénégal nous mangeons mal, notre alimentation est pas très diversifiée, nous mangeons trop salé, trop huilé et trop sucré. Et ça c’est pas bon pour notre santé. Voyez ce qui a été dit plus de 30% de la population est hypertendu et la cause principale est la mauvaise alimentation. Mais un des facteurs qui augmentent le risque est dès que l’hypertension est là parce qu’on consomme trop de sel ça peut impacter aussi d’autres infections chroniques non transmissibles » a t-il informé.
Mais ce qui est important selon lui c’est d’être dans la prospective et de ne pas attendre que ça nous tombe à la figure. « C’est prévenir tout cela pour que le Sénégal qui se veut émergent dans quelques années c’est bientôt 2035. Et d’ici là qu’on puisse sensibiliser les populations pour qui de l’intérieur des ménages, que nous puissions changer nos modes de cuisson, nos mises d’alimentation, beaucoup plus diversifiée moins d’excès. Ce que nous faisons c’est simplement amorcer la pompe c’est notre rôle.
A l’en croire la finalité de tout cela c’est que toutes les régions vont installer leur plate forme régionale de dialogue permanente sur l’alimentation. « Ziguinchor va sortir des intrants pour alimenter la plate forme nationale parce que ce que l’on veut enfin c’est l’élaboration d’un guide national sur l’alimentation. Non pas pour dire vous mangez ça vous ne mangez pas ça, mais montrer comment on peut s’alimenter de façon saine pour préserver sa santé parce que c’est un enjeu de santé publique » a conclu Jean Pierre Senghor secrétaire exécutif du conseil national de sécurité alimentai

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.