Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Prise en charge des malades de cancer : Le directeur général de la Senelec interpellé

0 90

 

L’Association Cancer du Sein Sénégal (ACS2) a tenu une journée de sensibilisation à travers une randonnée pédestre intitulé « Doxub yeete ci kaanseeru ween ». L’association, avec à sa tête Mme Diarra Gueye Kebe, accompagne financièrement et psychologiquement des malades du cancer féminins et infantiles sur tout le territoire sénégalais. Elle organise des journées de diagnostic et de sensibilisations sur la maladie à travers des conférences dans les lycées, écoles de formation et sociétés de la place. Elle organise également des formations sur les techniques de sensibilisation et de dépistage du cancer du sein aux relais communautaires et badienes Gox.

Ce mois d’octobre étant un mois durant lequel des actions de sensibilisation et d’information sur le cancer du sein sont menées partout dans le monde, ACS2 a saisi cette occasion afin de conscientiser et d’appeler à la prévention contre la maladie du cancer du sein qui fait des ravages.

« Nous sommes réunis pour faire une marche de sensibilisation et d’information décliné « Doxub Yeete ci Kaanseeru Ween » marchant en rose contre le cancer pour dire que le cancer est une réalité mais pour dire que le cancer est une maladie qui se guérit. Mais pour dire qu’il n’est pas aussi contagieux. Nous voulons donc réveiller les consciences et sensibiliser les populations sur la prévalence afin de ne pas être confronté à des stades très avancés de la maladie », a précisé Mame Diarra Gueye Kebe, présidente Association Cancer du Sein Sénégal.

Pour cette 5ème édition, la qualité de la prise en charge des malades est choisi comme thème de campagne pour faire allusion à la fermeture de l’hôpital Aristide le Dentec, hôpital de référence sur le cancer fermée pour reconstitution.« Malheureusement, ce qui sont les plus impactés de cette fermeture sont les malades du cancer. C’est une maladie dont on ne peut pas interrompre le traitement. Nous sommes aujourd’hui confrontés à un certain nombre de problème qui sont le manque d’espace pour pouvoir faire la chimiothérapie et aussi la radiothérapie» fait-elle savoir .

Malgré les efforts du gouvernement sur la lutte contre le cancer le constat est amère car des failles sur ont été noté à l’hôpital Dalale Diamou où beaucoup de patients qui suivés leur traitement à l’hôpital Le dentec se sont retrouvés à Dalale Diam. Des défaillances techniques ont été noté dans les prises en charge, d’où le plaidoyer de la présidente à l’endroit des autorités.«Nous relançons un crie du cœur au chef de l’Etat à ces beaux appareil de première génération qui sont à l’hôpital Dalale Diamou dont il y a de sérieux problème technique c’est à dire l’électricité nous interpellons dans ce sens le directeur général de la Senelec. C’est un Sénégalais et doit faire quelque chose pour régler ce problème pourquoi pas installé un central électrique à Dalale Diamou » a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.