Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Président Macky Sall: « S’il n’y a pas de consensus, le Conseil constitutionnel va désigner mon remplaçant à partir du 02 Avril »

0 34

 

 

 

Le Président de la République, Macky Sall a, lors de sa synthèse de clôture du dialogue national, ouvert ce lundi à Diamniado, remercié l’ensemble des participants. Il a indique que de depuis quelque temps, les plus grands journaux du monde ont mobilisé leurs équipes au Sénégal. Et, les populations d’ici et d’ailleurs, sont en train de suivre la situation politique du pays. Le Président Macky Sall a aussi, exhorté à prendre en compte les évènements religieux, dont le ramadan. Il a engagé tous les députés de l’Assemblée nationale à travailler davantage pour l’adoption du projet de loi d’amnistie.

 

 

Président de la République, Macky Sall a déploré le fait que certains des plus grands journaux ont retiré leurs équipes. Mais, d’autres plus patients ont toujours gardé leurs équipes. Il reste convaincu qu’il n’auront pas ce qu’ils veulent voir. Le Président Sall, déplorant cet état de fait, a rappelé qu’on est plus dans un Sénégal qui ne disposait que l’arachide. Le dispose du pétrole et du gaz qui intéressent d’autres entités. Ces dernières forces tapies dans l’ombre n’attendent que des situations pour entrer en action.

Concernant la date de l’élection, le Président Macky Sall exhorte à prendre en compte les évènements religieux et le ramadan, pouvant entraîner une impossibilité de tenir des meeting. Mais, il prévient que certains parlent des candidats recalés ou spoliés. Maintenant, il appelle à un consensus. Et, il a annoncé la création de deux commissions, dont l’une portant sur la Constitution qui doit être dirigée par le Ministre des Affaires étrangères Ismael Madior Fall. Seulement, il a souhaité que les partcipants à être raisonnable, en mettent en avant l’intérêt général. Après avoir recu les conclusion de ce dialogue, il promet de prendre le décret, appelant le corps électoral.

Ainsi, le Président Macky Sall a donné sa perception sur la loi d’amnistie. Assumant sa posture, il maintient sa volonté d’aministier l’ensemble des délits, datant de mars 2021 à 2024. Sur ce, il a exigé un dépassement. « Le gouvernement va adopté mercredi prochain un projet de loi. J’engage tous les députés de l’Assemblée nationale, ceux de notre coalition et, à ceux de l’opposition à travailler davantage pour l’adoption de ce projet de loi », a insisté le Président Sall. Ailleurs, il a précisé que s’il n’y a pas de consensus, il demanderait au Conseil constitutionnel de désigner son remplacant à la date du 02 Avril 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.