Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Poutine, un mal nécessaire pour l’équilibre de la terreur dans le monde (Par Boubacar SADIO) 

0 125

L’invasion russe en Ukraine a suscité une levée de bouclier surtout dans les pays occidentaux en l’occurrence ceux membres de L’O.T.A.N. Ils traitent Poutine de cynique, de dictateur, de vermine. Mais, ils oublient sciemment que leurs dirigeants ont procédé de la même manière dans le passé pour envahir et détruire des pays sous prétexte d’y installer des régimes démocratiques, faire respecter les droits de l’homme. Bref, c’était le vaste projet de Bush d’imposer des systèmes et valeurs démocratiques.
Or, ils oublient que la démocratie est une culture. Elle ne s’exporte pas. C’est un processus d’une longue maturation culturelle qui s’étale sur des années.
Certes, Poutine a piétiné le Droit international, mais les Usa, la France et l’Angleterre, bref les pays membres de l’O.T.A.N. ont agi de la même façon en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Yougoslavie, au Kosovo. C’est la triste réalité. C’est les États-Unis et leurs alliés qui ont envahi et détruit ces pays sous le prétexte fallacieux d’y installer la démocratie, les droits de l’homme, combattre des terroristes imaginaires, détruire des armes de destruction massive inexistantes malgré l’opposition de l’opinion internationale et le veto russe. Le terrorisme au Sahel notamment au Mali est intrinsèquement lié à la destruction de la Libye par l’O.t.a.n en l’occurrence la Grande Bretagne et la France. Ils sont responsables du chaos qui sévit en Libye et de l’insécurité au Sahel.
Mieux, Israël, allié incontestable des États-unis, piétine le Droit international depuis 1948 et a réduit la Palestine en un lopin de terre et y commet toutes sortes de tortures et de crimes ignobles à l’encontre des Palestiniens sous le silence coupable de la communauté internationale. Pis, Israël occupe injustement le plateau du Golan (territoire syrien) depuis la fin de la guerre des 6 jours de 1967 avec la complicité des États-Unis sans que les Nations-Unies intiment l’ordre à Israël de quitter. Et en 1981, Israël a décidé d’annexer le Golan. Pis, Israël a foulé aux pieds toutes les résolutions des Nations-Unies. Restons en Syrie où les pays occidentaux ont bombardé le pays et ont tué des milliers de civils. Ils ont remis des armes lourdes à des mercenaires venus d’Europe pour détruire la Syrie. N’eût été l’intervention de la Russie, les occidentaux auraient déjà occupé la Syrie et mettre en place un État fantoche à la solde et à la remorque de l’O.t.a.n.
Donc, pour comprendre l’invasion de l’Ukraine par Poutine, il faut analyse la question sous l’angle géostratégique et remonter à l’histoire de l’Ukraine dans la République soviétique.
Sur le plan géostratégique, la Russie et l’Ukraine partage une frontière terrestre d’une longueur de 1.581 km et une frontière maritime de 276 km depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Donc, au regard des frontières terrestres et maritimes qui séparent les deux pays, pour un esprit éclairé et lucide c’est très facile de comprendre que l’adhésion de l’Ukraine à L’O.T.A.N constitue une menace pour la sécurité et l’intégrité territoriale de la Russie. Qui va accepter que ses ennemis viennent installer des armes nucléaires sur la terrasse de son voisin qu’il a enfanté et aidé à grandir ? Personne ne l’acceptera ! Si la Russie laisse l’Ukraine intégrer l’O.t.a.n ce sera la fin de la puissance militaire russe autant en Europe que dans le monde. Il faut l’admettre que le Président Ukrainien, Zelensky a été bête, irréfléchi et très mal conseillé. Il savait en son for intérieur que dès qu’il entamait les négociations pour intégrer l’O.t.a.n que la Russie n’hésiterait pas à l’envahir. Mais, il ignorait que les pays membres de l’O.t.a.n seraient incapables d’intervenir militairement pour le soutenir. Il est victime de sa naïveté.
Sur le plan géopolitique et des Relations internationales entre le bloc soviétique et l’O.t.a.n, un pacte de non-agression a été signé entre les deux parties. En effet, l’administration américaine sous le règne de Bush en 1991 avait donné entre autres garanties à Mikaël Gorbatchev que les anciens pays du bloc soviétique n’allaient pas intégrer l’O.t.a.n. Toute idée de l’extension de l’alliance Atlantique aux anciens pays du bloc soviétique était exclue. Malheureusement, les américains n’ont pas tenu promesse. Nous avons assisté tour à tour à l’adhésion de la plupart des anciens pays membres de L’U.R.S.S à l’O.t.a.n. Donc, l’Ukraine était la dernière étape d’une militarisation d’un ancien pays soviétique qui serait désormais à la solde des États-unis qui pourraient envahir la Russie à tout moment. Donc, l’invasion de l’Ukraine se justifie à plusieurs égards.
Historiquement, l’Ukraine faisait partie de l’empire russe. Et culturellement, les deux pays ont le même peuple et les mêmes pratiques culturelles. À la chute de l’empire russe, l’Ukraine a obtenu son indépendance qui n’a duré que le temps d’un éclair car elle a intégré l’Union soviétique 5 ans plus tard. En 1945, la Crimée, sous tutelle de la Russie depuis le traité de Paris de 1856, passe du statut de la République à région.
En 1954, Nikita Khrouchtchev d’origine Ukrainienne, lors de la commémoration du tricentenaire du rattachement de l’Ukraine à la Russie, par le Traité de Pereyaslav du 18 janvier 1654, a décidé, par décret, de rattacher la Crimée à l’Ukraine.
En 1991, à la chute de L’U.R.S.S, l’Ukraine redevient indépendante et garde la tutelle de la Crimée. Mais, la Russie garde le contrôle de la base navale de Sébastopol. En 2004, après l’élection de Ianoukovitch, la révolution orange porte au pouvoir des forces politiques libérales et pro-occidentales. Mais, l’influence de la Russie reste présente sur le plan culturel car la Russie considère Kiev comme sa première Capitale au moyen-âge. Il s’y ajoute que 17% de la population ukrainienne est d’origine russe et les régions orientales de l’Ukraine sont russophones.
Donc, l’attitude de la Russie est très facile à comprendre pour un esprit éclairé et réfléchi. Car, laisser L’O.T.A.N venir s’installer en Ukraine avec son arsenal nucléaire ce serait réduire la Russie à sa plus simple expression. Le Président Ukrainien, Zelensky devait comprendre que l’Ukraine est plus lié à la Russie d’un point de vue historique, politique et culturel qu’à l’Europe occidentale. En décidant d’engager le bras de fer avec Poutine pour faire les yeux doux aux États-unis et à ses alliés de L’O.T.A.N , Zelensky a signé l’arrêt de sa fin de règne. Qu’il assume ses errements !
Boubacar SADIO
JOURNALISTE
Facebook : Bouba Beauga Sadio

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.