Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

POUR NON ÉLECTRIFICATION DE LEUR VILLAGE: La population de Koupinci attend de pied ferme Papa Mademba Biteye

0 176

 

La population de Koupinci est révoltée contre le Directeur Général de la Senelec. En sit-in pour réclamer leur droit d’avoir de l’électricité, les habitants attendent Papa Mademba Biteye tête de liste départemental, de pied ferme s’il ne réagit pas. Elle n’écarte pas à un vote sanction pour se faire entendre.

« Nous sommes un village important du point de vue de la densité c’est inconcevable qu’il n y ait pas d’électricité à Koupinci. Depuis le régime socialiste, le pouvoir n’a jamais perdu des élections ici donc nous ne pouvons pas être avec les pouvoirs sur place et ne pas disposer d’électricité. Nous attendons au régime en place de satisfaire nos doléances », a déclaré Lamine Ndour lors d’un sit-in. Et de poursuivre : « Dans le département de Kaolack le responsable principal de l’électricité est Papa Mademba Biteye Directeur Général de la Senelec. Il est d’ailleurs tête de liste de la coalition de la mouvance présidentielle BBY s’il veut donc remporter les voix de la population de Koupinci nous attendons qu’il réagisse le plus rapidement. Nous n’allons pas accepter d’aller en élection et que notre village n’est pas électrifié ».

Il appelle donc à un boycott si son village n’obtient pas gain de cause d’ici là. « La campagne électorale qui doit se décider à Koupinci va être simplement saboter. Ce sit-in n’est que le début car nous comptons hausser le ton pour se faire entendre ainsi passer à la vitesse supérieure. L’électricité ou rien nous ne pouvons plus attendre. Nous tenons à préciser aux autorités que nous n’avons pas confiance en eux et que l’intimidation ne passera pas concernant notre droit de manifester et nous interpellons ceux qui tenterait de nous barrer la route ».

« Entre autres doléances lors de ce sit-in un collège d’enseignement moyen également une piste de production parceque nous sommes des paysans. Nous avons d’énormes problèmes pour la circulation de nos récoltes. Actuellement la santé est une nécessité de ce fait nous réclamons un poste de santé », dira-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.