Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Police de Grand Dakar: Un individu en possession de faux documents administratifs et deux tampons encreurs d’une unité de la police déféré

0 106

commissariat d’arrondissement de Grand-Dakar a déféré ce mercredi matin, un homme qui s’est présenté sur procès-verbal comme un transitaire. A.Ly a été arrêté en possession de faux documents administratifs et deux tampons encreurs d’une unité de la police. Selon des sources de nos confrères de Seneweb, le quinquagénaire incriminé est soupçonné d’avoir imité la signature d’un commissaire. Détails !

Sous la supervision de la Direction de la Sécurité Publique, la police mène fréquemment des opérations de contrôle des conducteurs de motocyclettes ne disposant pas de casques pour se protéger en cas d’accident de circulation.

C’est dans ce cadre que les éléments du commissariat de Grand-Dakar ont démantelé un trafic de faux documents administratifs selon des sources.

Le vendredi 19 janvier dernier, les policiers de cette unité du commissariat central de Dakar ont immobilisé une moto qui circulait sur l’un des deux voies de Niarry Tally.

Contre toute attente, le conducteur A.Ly a tenté d’instaurer un lien de familiarité avec l’agent préposé sur les lieux pour échapper au contrôle. Mais c’était peine perdue ! Le limier en question a constaté son comportement suspecté avant de procéder à la fouille de son engin.

Ainsi il a découvert dans le sac du suspect , deux tampons encreur en bois (cachet rond et copie conforme) d’un Commissariat d’Arrondissement situé à Dakar, ainsi que plusieurs documents de mutations notamment des cartes grise et des copies de cartes d’identité nationale légalisés avec lesdits cachets selon des sources.

Arrêté puis interrogé sur procès-verbal, l’homme qui se présente comme étant un transitaire, a déclaré être le propriétaire de la moto de marque Honda SH. Mais le mis en cause a tenté de faire croire aux enquêteurs qu’il ignore l’origine de tous ces documents administratifs retrouvés dans son sac.

Il ressort du dossier que le présumé trafiquant imitait la signature d’un commissaire en service à Dakar. Les cachets et les documents légalisés avec la signature dudit chef de service , n’étaient pas authentiques d’après des sources.

La perquisition de son domicile situé à la Sicap Liberté 2 s’est révélée fructueuse. En effet, les hommes du commissaire Adama Wélé y ont saisi d’autres documents vraisemblablement légalisés avec les cachets susnommés et deux joints de chanvre indien.

Dans le cadre de l’enquête, la police de Grand-Dakar a saisi la gendarmerie et la Douane pour vérifier l’authenticité de certains documents et objets saisis.

Au terme de l’enquête, A.Ly a été déféré au parquet ce mercredi matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.