Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

PHASE II DE LA CONSTRUCTION DE L’INDICE DE GENRE PILOTE : Women in Mining pour un dialogue équilibré

0 40

 

Women in Mining ( WIM ) Sénégal en partenariat avec OSIWA (OSF Africa) a tenu, ce mercredi, un atelier de concertation nationale en vue de mener un dialogue équilibré, de partager et de valider la méthodologie et les outils de développement de l’indice dans le cadre de la phase II pilote du projet WIM INDEX dans la région de Kédougou. Ce qui entre dans le cadre de renforcer les capacités de plaidoyer des acteurs et parties prenantes sur la question du genre dans le secteur des industries extractives pour la définition et la mise en œuvre de politiques efficaces d’inclusion des femmes et d’amélioration de leurs conditions d’existence et de travail. Il s’agit d’une rencontre qui a permis d’avoir une confrontation d’idées entre les différents intervenants en vue d’aboutir à une méthodologie concertée, comprise et adoptée par les parties prenantes.
« Il s’agira spécifiquement de développer un modèle d’indice qui permettra une traduction fiable de la réalité des femmes du secteur dans le cadre d’un processus multipartite et inclusif », a déclaré Boubacar Mbodji, ministre conseiller du président de la République. Et de poursuivre : « Assurer la disponibilité d’une information fiable et pertinente couvrant les différents domaines de la problématique et permettant d’alimenter l’indice. »
L’ensemble des acteurs et parties prenantes ont été mobilisés pour la définition de stratégies efficaces de plaidoyer en s’appuyant sur les résultats du processus de réflexion et sur les productions de l’indice. « Cet atelier de concertation nationale vise à poursuivre l’approche d’un dialogue équilibré entre parties prenantes permettant de partager et valider la méthodologie de mise en œuvre dans le cadre de la phase pilote dans la région de Kédougou à travers une approche inclusive et participative », a ajouté la Représentante du ministre de la femme et du genre.
Au termes de la rencontre des recommandations ont été partagée et valide6r avec les parties prenantes le concept d’indice ce pour permettre aux différents participants d’avoir une compréhension harmonisée et de s’approprier l’outil. Dans un second temps, l’occasion a été donnée aux différents participants, notamment les experts dans le domaine, de discuter de la pertinence de la méthodologie, de sa mise en œuvre au niveau de la région de Kédougou et enfin, de formuler des recommandations pour sa validation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.