Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

MAMADOU L. DIALLO: « De quel droit Matar Ba organise tout seul la présentation de la coupe d’Afrique aux populations »

0 120

La tournée de présentation de la Coupe d’Afrique des Nations gagnée par le Sénégal n’est pas du goût du député Mamadou Lamine Diallo. Dénonçant cette démarche solitaire de Matar Ba, M. Diallo a aussi évoqué la situation politique du pays. Voici in extenso la réflexion du député…

Dossier Ressources naturelles : La pré-campagne de BBY se fait sous nos yeux avec la coupe d’Afrique

La coupe d’Afrique de football ramenée par une vaillante équipe de Aliou Cissé de Ziguinchor appartient au peuple sénégalais comme une ressource naturelle.

Je peux soutenir que le talent de Sadio Mané est une ressource naturelle. Ce n’est pas une fabrication de Macky Sall, ou de son gouvernement, encore moins de BBY. Alors pourquoi Macky Sall veut-il accaparer tout seul le fruit de ces talents de l’équipe nationale de football ? De quel droit Matar Ba organise tout seul la présentation de la coupe d’Afrique aux populations et en particulier aux jeunes?

Décidément, les prédateurs n’ont pas de limite. Et dans cette affaire, le Président de la Fédération sénégalaise de football ne pipe mot. Par le passé, il avait rappelé que la FSF était indépendante du gouvernement et dépendait de la FIFA. Devenu maire BBY de Gorée et adepte des mandats infinis, il se fait le complice de cet accaparement de la coupe d’Afrique par Macky Sall pour sa pré-campagne aux législatives. Quelle honte!

Rendez la coupe au peuple, à qui elle appartient! Merci beaucoup Sadio Mané! Je vous souhaite le Ballon d’or comme Georges Weah en son temps. Tenez bon Gana Gueye contre les pro LGBT. Ils veulent déstabiliser l’équipe du Sénégal pour la coupe du monde.

Dossier nouveau : Parrainage de Macky Sall, l’arroseur arrosé

Le Président « El tactico » du clientélisme politicien sénégalais a inventé son système de parrainage pour choisir ses adversaires aux élections législatives et présidentielle, dès que le Sénégal a découvert du gaz naturel. Testé en 2019 avec le soutien de la société dite civile menée à la baguette par l’ONG 3D soutenue par l’USAID, Macky Sall a décidé de le maintenir pour ces législatives. Et pourtant, la Cour de Justice de la CEDEAO a condamné ce système de parrainage et demandé qu’on l’enlève du dispositif électoral du Sénégal. Macky Sall et sa société dite civile, ont décidé de foncer pour les législatives.

L’article 149 alinéa 3 du code électoral fixe le maximum de parrainages à déposer auprès de l’administration et ce chiffre a été établi à 55 327. Pas un de plus, avait rappelé le Conseil constitutionnel à Malick Gakou de Guédiawaye en 2019.
BBY et ses 3000 cadres qui prétendent tout savoir ont déposé un de plus, 55 328. La loi, c’est la loi ! BBY est donc disqualifiée pour participer aux législatives. L’arroseur arrosé. Les ambitions de troisième mandat et d’émirat gazier s’effondrent.

BBY va-t-il tenter un coup d’Etat électoral avec l’aide du Conseil constitutionnel ? L’avenir démocratique du Sénégal est entre les mains de Pape Oumar Sakho, tout seul face à l’histoire ; ses deux frères Ibou et POS, de vrais démocrates cultivés, ayant achevé leurs missions sur terre.

Qu’Allah vous assiste, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel quand vous allez recevoir le recours de Yewwi Wallu après la publication des listes par le ministre AFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.