Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

MACKY ET SONKO: Bombe à désamorcer

0 218

Dans le landerneau politique, entre l’opposition la plus radicale et la plus significative incarnée par Ousmane Sonko et le régime du Président Macky SALL, Président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, l’on joue avec le feu, on peut dire même avec des allumettes. La situation du pays est telle ça peut exploser à tout moment au grand dam de la réputation du Sénégal et de sa démocratie. Actuellement, l’opposition qui enregistre des arrestations partout et des interdictions de ses manifestations se braque alors que le pouvoir ne joue pas l’apaisement mais plutôt à enfoncer le clou avec la sortie du cercle des porte-paroles des différents partis et coalitions alliées. Quant à Ousmane Sonko qui déroule et multiplie ses activités sur le terrain, rien ne semble l’arrêter. Aujourd’hui, il faut le reconnaître la situation politique du Sénégal est très tendue et cela alimente les commentaires ainsi que les controverses. D’ailleurs, au plan international, selon des sources, les grandes métropoles sont en état d’alerte au niveau de leurs ambassades et représentations diplomatiques.

 

Serigne Abdou Hahad, Serigne Abdou Aziz et Sidy Lamine Niass…

En tout cas, par le passé à chaque fois que des situations pareilles de confrontation entre pouvoir et opposition se présentaient, les religieux ont pu jouer leur partition. Maintenant la question que l’on se pose est celle de savoir pourquoi Touba, Tivaouane, Médina Baye… ont du mal à faire des sorties pour calmer le jeu? Mystère et boule de gomme.
La plupart des sorties de ces religieux ne font que dans le clair-obscur ou en faveur du pouvoir alors que certaines positions devraient être tranchées. Le peuple, avec la réalité du terrain, attend que ces religieux soient un contre- pouvoir afin d’équilibrer les positions et que le calme revienne. Maintenant que le signal de la télévision Walfadjiri qui fait penser à Sidy Lamine Niass, un homme indépendant qui a toujours pris des positions en faveur du peuple a été coupé, tout le monde pense à Serigne Abdoul Aziz Sy, à Serigne Abdou Ahad…
Maintenant personne ne sait où va la démocratie sénégalaise avec cette crise ainsi que ces incriminations ça et là, il faut croiser les doigts pour que le Sénégal en sorte indemne et que sa réputation de grande démocratie ne soit pas écornée dans cette confrontation entre pouvoir et opposition, entre Macky SALL et Ousmane SONKO.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.