Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Linguère ; Les partisans d’Ousmane Sonko battent le macadam et réclament la libération totale de leur coordonnateur départemental El Malick Ndiaye

0 118

 

Les militants et sympathisants de Pastef/Les partisans du département de Linguère ont battu ce mercredi à Dahra-Djolof le macadam, pour réclamer la libération totale d’El Malick Ndiaye qui est sous contrôle judiciaire.
La manifestation a eu lieu dans la commune de Dahra Djolof en présence des responsables des dix neuf collectivités territoriales de la circonscription départementale. Selon le député de la coalition départementale de Yewwi askan wi (YAW), Thierno Diop, la force du président Macky Sall est la gendarmerie et la police.
«Nous réclamons la libération totale de notre frère El Malick Ndiaye coordonnateur départemental de Pastef à Linguère et de tous les détenus politiques», martèle le député Thierno Diop issu des rangs de « Taxawwu Sénégal » de Khalifa Sall et membre de la coalition Yaw. Même son de cloche pour la responsable des jeunes filles de Pastef. A en croire, Saynabou Cissé, le fait d’appartenir au parti d’Ousmane Sonko le pouvoir en place vous taxe de rebelles ou de terroristes.
«Nous sommes engagés et déterminés au côté de notre leader Ousmane Sonko et pour cela nous réclamons la libération de notre frère El Malick Ndiaye coordonnateur départemental de Pastef à Linguère et du professeur Bouna Koné arrêté lors des manifestations à Mbacké», déclare la coordinatrice des jeunes filles de Pastef département de Linguère.
Sous haute surveillance des forces de l’ordre, les partisans de la coalition Yaw du département de Linguère, ont vigoureusement dénoncé les arrestations arbitraires de l’opposition orchestrées par le pouvoir en place. Ainsi, les camarades d’El Malick Ndiaye dénoncent le bracelet électronique qui met sous contrôle judiciaire leur coordonnateur départemental. Une marché autorisée par le préfet à démarrer vers 17 heures à l’ancienne gare ferroviaire et s’est terminée vers 18 heures au centre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.