Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

La hausse du prix du ciment : Des chantiers sont à l’arrêt…

0 83

Même si on en parle ailleurs, l’augmentation du prix du sac de ciment a très rapidement produit un effet négatif, non seulement pour les commerçants et distributeurs mais aussi pour les clients qui ont déjà entamé leurs chantiers dans la capitale du Ndiambour.

Selon les quincailleries interrogées, le prix du ciment qui coutait 70.000 F CFA la tonne, est passé à 80.000 F CFA soit 4.000fr le sac.
Cette hausse se justifie selon eux, par l’imposition d’une nouvelle taxe, décidée par le gouvernement, qui se dit avide de financer l’accès au logement.
Contrairement aux cimenteries qui affirment que depuis la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, l’augmentation du prix des intrants est devenue chers.

Conséquence beaucoup d’entrepreneurs ont posé tranquillement leurs truelles car ils n’ont pas de ciment.

Pour Maodo M. Gueye, un émigré fraîchement revenu pour le magal de Touba et qui avait entamé une maison aux environs de Médina garage, quartier périphérique à Louga.  » Ce qui se passe est inadmissible car le seul responsable c’est l’Etat. Pour le moment, mon chantier qui devrait terminer en fin Septembre est à l’arrêt parce que dit-il, les commerçants et distributeurs de ciment sont sans pitié et seul l’Etat peut résoudre ce problème », affirme le nouveau venant de Paris.

Malgré la hausse du prix du ciment, certains entrepreneurs se désolent aussi de la cherté du fer et autres matériels destinés à la construction, ici, dans la région de Louga.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.