Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

JEUNESSE ET JUSTICE CLIMATIQUE AU SÉNÉGAL: Dans le cadre du projet « African Activist for Climate Justice », AYC Sénégal lance l’Académie des Jeunes Leaders Vert

0 121

 

Le Consortium Sénégal African Youth Commission a tenu, à Fatick, une session dénommée académie des jeunes leaders verts. Une manière de former, sensibiliser et conscientiser les jeunes sur les enjeux de la justice climatique pour un environnement sain et inclusif. Ce qui va permettre de renforcer les capacités des jeunes et des organisations communautaires sur les questions du changement climatique, de la justice climatique et des devoirs de l’État et des citoyens ; d’acquérir et d’enrichir leurs connaissances sur les stratégies d’adaptation et d’atténuation ; de renforcer les connaissances des jeunes sur les mécanismes des fonds verts ; de renforcer les connaissances sur les outils et techniques pour une campagne d’action et de
plaidoyer efficace ; de sensibiliser davantage les jeunes sur les questions liées à la justice climatique leur permettant de
perpétuer le plaidoyer et de dupliquer les initiatives dans leur communauté.

Le Consortium Sénégal de l’African Youth Commission travaille en collaboration avec la Pan African Climate Justice Alliance (PACJA), une coalition de plus de 1000 organisations dans 48 pays unies dans leur engagement à promouvoir la justice climatique, environnementale, les stratégies d’adaptation et d’atténuation au niveau national, continental et mondial. Cette plateforme en synergie avec l’OXFAM, Femnet, Natural Justice et Action Solidaire Internationale a obtenu un financement du Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères pour un projet de 56 mois (2021-2025) dans le but d’amplifier et d’unir les voix en Afrique pour faire en sorte que les femmes, jeunes, les communautés locales et autochtones défendent les droits humains.
Les négociations internationales sur le changement climatique sont également confrontées à la difficulté de réguler ce bien public mondial qu’est l’environnement. Après trois années de stagnation, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) sont reparties à la hausse, alors que le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prédit une hausse des températures atteignant déjà 1,5°C entre 2030 et 2052 si nous continuons à émettre au rythme actuel. A l’heure du premier grand rendez-vous climatique depuis l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat, ce papier tente de mieux saisir la portée des dernières évolutions intervenues dans la lutte
contre le changement climatique.
Au Sénégal, les actions allant dans ce sens sont très réduites et le système du suivi pour le respect des accords est presque absent. En outre cette situation est fragilisée par le non engagement des citoyens dans cette lutte de justice climatique.
Aujourd’hui l’éducation environnementale est un élément essentiel de première nécessité dans ce combat de sauvegarder la planète propre et saine. Rester dans ce sillage, place le Consortium dans un rôle de responsable tout en étant conforme aux priorités des Objectifs de Développement Durable (ODD).
Rappelons que le Consortium Sénégal African Youth Commission est une antenne du Bureau Régional de African Youth Commission, un réseau panafricain indépendant fondé par des jeunes responsables afin de favoriser les synergies entre les organisations de jeunesse sur le continent et la diaspora. Le réseau est déterminé à fournir un espace et une voix aux organisations de jeunesse pour leur permettre de définir et de gérer leur propre agenda, de promouvoir la participation des jeunes en tant que partenaires clés dans la mise en œuvre du programme Afrique 2063 ainsi que l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable. Il soutient les actions de plaidoyer sur la ratification et la mise en œuvre de la Charte africaine de la jeunesse, d’autres instruments juridiques fondés sur les droits des jeunes et contribue à la promotion des valeurs partagées de l’Union Africaine à travers un réseau d’acteurs de la jeunesse basée localement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.