Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Grand Yoff : L’Association Française Jeunes Solidaires offre un terrain synthétique au Centre Aminata Mbaye

0 111

L’Association Française Jeunes Solidaires composée de jeunes lycéens, des étudiants dans la région parisienne a offert au Centre Aminata Mbaye de Grand Yoff, un terrain synthétique d’un coût de 5 millions de FCFA. Cette infrastructure participera, à aider les enfants déficients intellectuels à mieux se rééduquer. La cérémonie d’inauguration du terrain, s’est tenue en présence de l’ancien ministre de la santé Ousmane Ngom, de la directrice du Centre, des enfants, parents, du personnel de l’établissement et des membres de l’Association française.

 

Le Président de l’association Jeunes Solidaires Samuel Gael Komesha a fait savoir que ce terrain offert entre dans le cadre des quatre actions principales de leur association. « Il s’agit de partager les valeurs de solidarité, de fraternité et de citoyenneté. Nous faisons du soutien scolaire, des actions culturelles et artistiques, aidons les jeunes à trouver du travail et faisons de l’action humanitaire et solidaire ».

D’ailleurs, dans le cadre de leur projet dénommé au coeur du Sénégal, il souligne qu’ils comptent faire d’autres actions.

« Nous allons nous investir aussi au niveau de la salle de documentation du Centre Aminata Mbaye pour avoir suffisamment de manuels et permettre l’inclusion sociale. Nous sommes aussi engagés pour permettre au Centre de documentation d’avoir des machines professionnelles pour faire de la production dans la broderie ».

Parlant au nom des enfants et du personnel, la directrice du Centre Aminata Mbaye de Grand Yoff, Marie Madeleine Dione a tenu à remercier les membres de l’association française Jeunes Solidaires à travers ce geste haut combien important.

« l’inauguration de notre magnifique terrain de football que les jeunes solidaires ont bien voulu réaliser en faveur des enfants déficients intellectuels. Nous sommes touchés et honorés. Ce geste vient renforcer les actions que l’ASEDEME mene depuis plus de 30 ans ».

Venu présider, la cérémonie d’inauguration, l’ancien ministre de la santé, Ousmane Ngom a cité en exemple ses jeunes.

 » Les actes valent mieux que les paroles et les actes que vous venez de poser depuis que vous êtes au Sénégal avec le couronnement de ce jour sont des actes parlants. Il suffit de constater ses actes et de les apprecier positivement et de voir la haute portée symbolique »

Selon lui, l’association Jeunes Solidaires portent bien son nom. « Votre slogan la solidarité est notre force, on ne peut pas trouver meilleur slogan. C’est rare de voir des jeunes à votre âge à l’orée de la vie active et professionnelle avoir ses valeurs positives l’entraide, la solidarité en bandoulière ».

Le président du Conseil d’administration de l’Association Sénégalaise de Protection des Enfants Déficients, Mamadou Moustapha Ba, a plaidé pour une meilleure prise en charge de la déficience au niveau des enfants.

« Ses enfants ne sont pas prise en compte dans le système scolaire sénégalais et la plupart d’entre eux viennent de familles défavorisées. Chaque enfant nous coûte 800.000 Fcfa par mois de scolarité. Nos classes ne peuvent pas dépasser 10 enfants. Au niveau de Dakar, nous avons 9 classes et 7 ateliers. L’association a ses limites et à partir de l’année 2022 nous aspirons aller vers une fondation pour mieux capter les financements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.