Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

FINANCES PUBLIQUES : Le  » forum de la performance  » veut résoudre les manquements dans la gestion budgétaire

0 55

 Le projet d’assistance technique en appui à la mise en œuvre du plan Sénégal émergent  (AT-PSE ) a organisé pour deux jours à Saly le « forum de la  performance ». Cette rencontre réunit les secrétaires généraux de cinq ministères pilotes (Agriculture, Mines, Formation professionnelle, Finances et Education nationale) et les hauts responsables du Bureau organisation et méthode (Bom) et du ministère des Finances et du budget. Ainsi, cet atelier  permet de capaciter les secrétaires généraux et les gestionnaires sur les enjeux de la réforme des finances publiques.

 

 

Pour rendre efficiente et transparente la gestion des finances publiques, le Sénégal en tant qu’Etat membre de l'(UEMOA) a adopté en Mars 2009 les six directives qui orientent la gestion des finances. D’autre part appelé « budget programme  » le gouvernement du Sénégal, par le biais de son administration doit fournir des résultats tranparents à travers sa gestion des finances publiques.

Selon  le directeur du BOM, il est utile et opportun, à l’heure où l’ensemble du système de gestion des finances publiques se caractérise par une plus grande orientation vers des résultats, notamment des résultats mesurables, d’engager un processus de renforcement des compétences des acteurs et de partage d’expériences pour une performance publique accrue  a-t-il souligné

 

Quant au directeur du projet AT-PSE, Olivier Roy, la modernisation de la gestion publique est non seulement souhaitable,  mais essentielle a-t-il soutenu.

 

Pour le directeur général du BOM, Ibrahima Ndiaye, il faut passer par la mise en œuvre d’une approche managériale basée sur la culture  de résultats, le partage d’information, la cohésion et la dynamisation des équipes dans la finalité de créer une synergie des compétences, requiert  une bonne stratégie de conduite du changement a-t-il martelé

 

D’après le chef de projet  Olivier Roy, ce forum de la performance est le lieu de passer en revue sans complaisance, les obstacles managériaux et techniques rencontrés afin de dégager les pistes concrètes qui permettront d’avancer vers une meilleure performance a-t-il déclaré.

 

Malgré les lenteurs et les difficultés rencontrées dont le manque d’implication des acteurs de la réforme, le Sénégal continue de réfléchir sur des stratégies pour une bonne gestion des finances.

 

C’est pourquoi le directeur général Ibrahima Ndiaye sollicite qu’on embarque tout le monde vers un travail de persuasion. Avant d’ajouter même si on fait appel à des sanctions qu’elles soient positives. C’est à dire encourager les bons agents et les mettre en avant pour qu’ils servent de référence aux autres.

 

Cependant le directeur général du projet (AT-PSE) s’est félicité des avancées majeures obtenues par le Sénégal.  En effet, elles s’illustrent par la disposition d’un cadre juridique robuste et des réalisations concrètes à travers la nomination des nouveaux acteurs de la gestion budgétaire et le déploiement du dispositif et des outils de la réforme.

 

 

Pour rappel, le projet d’assistance technique en appui à la mise en œuvre du plan Sénégal émergent  ( AT-PSE ) participe au processus de renforcement des capacités et à la performance de l’administration publique sénégalaise et, contribue ainsi, à améliorer l’efficacité et l’efficience des Appuis budgétaires (AB) canadiens au travers du plan de mise en œuvre du projet conjointement signé par le gouvernement sénégalais et affaires mondiale-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.