Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

ENQUÊTE SUR L’EMPLOI DU TEMPS AU SÉNÉGAL: Les femmes consacrent 84,6 % de leur temps aux activités non rémunérées, selon l’ANSD

0 241

 

Les résultats de l’enquête nationale sur l’emploi du temps au Sénégal (ENETS) ont été publiés ce mardi. Il s’agit d’un projet dénommé « Women Count » (les femmes comptent), une initiative d’ONU Femmes, l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Son but est de faciliter la disponibilité de statistiques de qualité régulières et accessibles, pour combler les lacunes des données nationales dans ce domaine, selon l’ANSD, qui est placée sous la tutelle du ministère sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération.
Les femmes consacrent 84,6 % de leur temps aux activités non rémunérées, telles que les travaux domestiques, soit 3,7 heures par jour, cette catégorie d’activités ne bénéficiant quotidiennement que de 31,7 % du temps des hommes, révèle une enquête sur l’emploi du temps menée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).
Le Sénégal fait partie, avec l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Ouganda, des premiers pays africains à avoir mené l’ENETS.
L’enquête nationale sur l’emploi du temps au Sénégal s’est déroulée en 2021, dans les 14 régions du pays. Son but est d’identifier, classifier et quantifier les types d’activités qu’exercent les Sénégalais au quotidien.
« L’enquête a révélé des résultats forts intéressants sur la participation aux activités non rémunérées telles que les travaux domestiques », a souligné le directeur général de l’ANSD, Allé Nar Diop, lors d’un atelier de présentation des résultats de l’ENETS.
Au niveau mondial, « les femmes réalisent plus de trois quarts de l’ensemble du travail non rémunéré et de soins à autrui », a indiqué M. Diop, expliquant que « l’enquête nationale sur l’emploi du temps au Sénégal est une photographie détaillée de l’occupation des Sénégalais -hommes et femmes – selon qu’ils habitent en milieu urbain ou rural, qu’ils soient jeunes ou adultes, riches ou pauvres ».
D’autres résultats importants sont mis en exergue par l’ENETS, a-t-il ajouté en parlant du temps moyen de travail rémunéré, du temps consacré aux loisirs ou à la garde des enfants.
Selon l’enquête, les hommes consacrent chaque jour 50,3 % de leur temps à une activité rémunérée, soit 4,22 heures, contre 31,22 % pour les femmes, pour la même catégorie d’activité, soit 1,90 heure par jour.
Les femmes accordent 41,8 % de leur temps aux soins et à la garde des enfants, avec une durée de 0,45 heure par jour, contre 4,7 % pour les hommes, soit 0,05 heure par jour, pour la même catégorie d’activité, indiquent les enquêteurs de l’ANSD.
L’utilisation du temps est l’une des questions prioritaires dans les études relatives au genre, durant ces dernières années, a souligné Allé Nar Diop. C’est une source d’information importante, qui permet de décrire les activités journalières d’une population, d’améliorer les statistiques de la main-d’œuvre et celles de la population active.
« Ce type d’étude contribue à l’estimation du revenu national dans la mesure où il donne une meilleure visibilité sur les activités du système de comptabilité nationale », a ajouté le directeur général de l’ANSD.
« Les résultats de cette enquête nationale sur l’emploi du temps au Sénégal vont soutenir les politiques socioéconomiques [et] enrichir nos statistiques, avec l’intégration de la dimension genre », a dit Khalifa Sarr, le directeur de cabinet du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, lors de la présentation de l’ENETS.
Au Sénégal, outre les travaux rémunérés ou non rémunérés, les soins fournis aux enfants, la nouvelle enquête a pris en compte l’emploi, la production des biens, le bénévolat, le stage, l’apprentissage, la participation communautaire, la pratique religieuse, la culture, les loisirs, les soins personnels, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.