Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

DU CONTENU SANS INTERNET AU SÉNÉGAL: BSF et Kajou innovent l’apprentissage au Sénégal

0 115

Bibliothèque sans frontière et Kajou ont procédé hier au lancement de leurs activités au Sénégal. Il s’agit de mettre l’internet Offline au service de l’apprentissage et de l’autonomisation des jeunes. Ainsi, ces technologies révolutionnaires développées par BSF et Kajou permettront de favoriser la réussite scolaire, universitaire et professionnelle des jeunes par l’accès à un contenu sans internet.

 

 

La cérémonie de lancement des opérations de bibliothèque sans frontière et de Kajou au Sénégal s’est tenue hier. Il s’agit d’un grand programme pour la promotion de la jeunesse autour de l’éducation, de l’entrepreneuriat, de l’accès à l’emploi. « Ce programme est constitue autour d’une technologie qui est assez nouvelle qu’on appelle Offline, c’est à dire la manière dont on apporte du contenu à des gens qui ont peu ou pas accès à Internet », a soutenu Jeremy Lachal Directeur Général et co-fondateur de l’ONG bibliothèque sans frontière.

Dans un monde où 50% de la population mondiale n’a pas accès à Internet, l’ONG BSF pose la problématique afin de solutionner ce gab et permettre à une certaine partie de la population mondiale d’avoir du contenu éducatif pour se former et s’informer, participer au monde de demain, si l’on en croit à monsieur Lachal.
« La bibliothèque sans frontière et Kajou ont développé des technologies qui répondent à cette préoccupation. Ce sont de petits serveurs qui permettent d’avoir accès localement à internet avec du contenu. Mais aussi des cartes micro SD », ajoute-t-il.

Pour le secrétaire général du ministère de l’emploi de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion, ce projet d’une importance capitale présente des atouts pour la jeunesse dans la mesure où quelque soit la position où se situe l’apprenant, il aura accès à la connexion. Autrement dit, il aura de l’Internet sans Internet puisqu’il aura un contenu. « Quelque soit le niveau de fortune de l’apprenant, quelque soit sa position géographique, il aura accès à la connexion. Et l’angle d’attaque est aussi pertinent puisque les jeunes accordent beaucoup d’intérêt aux smartphones. C’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui au nom du ministre Dame Diop pour appuyer cette initiative qui est venue à son heure », a fait savoir Mouhamadou Moustapha Thioune, le secrétaire général du ministère de l’emploi. M. Thioune n’a pas exclu un éventuel partenariat entre BSF, Kajou et le Sénégal pour largement bénéficier la jeunesse sénégalaise, surtout les étudiants de l’UVS de cette innovation qui contribue à la territorialisation des politiques publiques et renforce la démocratisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.