Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

DE MARCHAND AMBULANT A OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE DE RENOM: Mor Maty Sarr, un modèle de réussite pour la jeunesse

0 64

Mor Maty Sarr. Son nom est devenu un label de cosmétiques. Cinquante huit (58) ans que le célèbre commerçant du nom de Mor Maty Sarr est établi à Sandaga. C’était en 1962, Mor Maty balbutie dans le milieu du commerce en vendant de la peinture sous verre. Mais lui ne va pas s’attarder sur son ancienneté.

Il n’est plus à présenter aux Sénégalais, surtout à la gent féminine dont il détient le secret de beauté. Son magasin croule sous les produits cosmétiques. Il y en a de toutes sortes et pour tous les goûts. De quoi alimenter sa réputation de grand et prospère commerçant. Mais en bon «Djolof-Djolof» venu chercher fortune, Mor Maty préfère se garder des superlatifs. «Je rends grâce à Dieu, à force de persévérer dans mon métier, je suis devenu quelqu’un qui compte dans la gestion de boutiques et de magasins. Ce n’était pas évident, puisque j’ai commencé à vendre des portraits sous verre de 1962 à 1963.

En 1963, j’ai commencé à faire le marchand ambulant», narre-t-il. Disciple de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh (Khalife général des Tidianes de 1957 à 1994), il ne s’établit définitivement à Sandaga qu’en 1981 avec ce qui sera sa célèbre boutique. Il n’en dira pas plus. « Je suis resté avec ma famille et mes principaux collaborateurs et c’est comme ça que je suis devenu un label dans ce métier», explique-t-il. Mor Maty Sarr a fait cinq ans dans la capitale sénégalaise avant de se tourner vers le commerce extérieur. En 1967, il s’envole pour acheter de la marchandise. Très attaché à son terroir, l’opérateur économique n’a jamais voulu rester hors du Sénégal. Après 51 ans de voyage entre le Sénégal et quelques pays d’Afrique et d’Europe pour faire du commerce, Mor Maty Sarr décide de s’installer «définitivement» au marché Sandaga.

Député Libéral

Né le 10 mai 1945 à Gouloum Béthio au Djoloff, Mor Maty Sarr a très tôt quitté son village pour découvrir d’autres coins du Sénégal. Son histoire avec Kaolack, sa ville d’adoption, s’écrit d’une plume romancée. Dans une chaude journée de 1962, il débarque dans la capitale du Saloum à dos de cheval de race.

S’essayant à la politique, il devient député sous les couleurs libérales, Parti Démocratique Senegalais à l’époque. A la faveur de la démission au poste de député de El Hadji Daouda Faye, maintenu au ministère des Sports, l’homme d’affaires Mor Maty Sarr va entamer un second mandat à l’Assemblée nationale. Il était premier suppléant sur la liste départementale de Kaolack de la « Coalition Sopi 2007 » aux élections législatives du 3 juin 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.