Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Culture du Fonio au Sénégal : Sos Sahel se mobilise pour une transition à l’échelle nationale

0 79

 

Le fonio est l’une des céréales traditionnelles les plus anciennes de l’Afrique de l’Ouest.
Au pays de la Teranga, les régions de Tambacounda, de Kédougou, de Sédhiou, de Kolda au Sud concentre le taux de production du fonio.
Irrégulière, la production nationale de fonio reste faible et inconstante d’une année à l’autre. Dans un contexte local où les besoins en alimentation ne cessent d’augmenter, son évolution est en dents de scie. C’est dans ce sens que SOS Sahel, dans le cadre des évènements des journées de l’Afrique, a célébré les producteurs de Fonio du Sud du Sénégal.

 

Le Fonio est une filière ancestrale qui a une très grande valeur alimentaire qui contribue réellement à la qualité des systèmes alimentaires autant pour les producteurs et les populations des régions du Sud mais pour l’ensemble du pays voire la région ouest africaine. Cette culture qui est à la fois nutritionnel a un intérêt même si elle est peut connue. Sos Sahel avec l’ensemble de ces partenaires contribue à valoriser la culture du Fonio pour améliorer les conditions de production en formant 1200 producteurs dans les régions Sud du Sénégal. « Notre intention est de promouvoir le Fonio et des systèmes alimentaires et d’exploitation durable. Il s’agit pas de faire de la monoculture mais d’intégrer le Fonio dans le système agricole territorial. C’est pour cela que nous travaillons en étroite collaboration avec les communes et les associations de producteurs de manière à fournir du Fonio pour le marché sénégalais et le marché international », a fait Remi Hemeryck délégué général de SOS Sahel.

Un programme est mis en place par SOS Sahel avec l’ambassade de France, l’AFD et d’autres partenaires internationaux qui, à la fois, soutiennent le développement économique de ces régions à l’accès aux services sociaux mais aussi le développement des conditions de production. « On compte renforcer les centres de services en partenariat avec les services techniques agricoles de ces régions et avec l’ensemble des acteurs qui travaillent dans formation des producteurs pour pouvoir mieux produire. Nous avons aussi renforcé la capacité des groupements avec la mise en disposition des semences de qualité qui vont permettre de renforcer le patrimoine génétique du Fonio et de cultiver dans de meilleures conditions. C’est tout un travail qui est mis en place pour éviter les pertes de récolte », a poursuivi le délégué général.

Face aux énormes défis de l’insécurité alimentaire, Sos Sahel pense donc à des solutions locales. Et pour cela la filiale du Fonio est considérée comme le seul moyen d’assurer l’autosuffisance alimentaire en région Ouest Africaine. Pour assurer cette transition artisanale à la commercialisation, il devrait forcément passer par la professionnalisation des acteurs et l’accès au financement. Sos Sahel et ses partenaires se mobilisent dans ce sens et entendent jouer leur partition pour un lendemain meilleur de la culture du Fonio au Sénégal mais aussi au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.