Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

CONFLITS FONCIÈRS AUX CITÉS TOUBA RENAISSANCE ET TOUBA ALMADIES: Mbackiyou Faye va porter plainte pour diffamation

0 138

 

Le promoteur de la société Sci La Promobilière, Mbackiyou Faye, a apporté cet après-midi, des éclairages sur l’affaire du terrain TF 23.776/NGA de Ngor Almadies que réclame l’association des résidents de la cité Touba Renaissance située à Ouakam.

En conférence de presse, l’homme d’affaires a brandi des documents administratifs attestant des droits réels sur l’assiette foncière. Il a exposé le plan de morcellement autorisé par arrêté ministériel depuis le 19 mai 2014, le certificat de conformité de réception de lotissements daté du 9 juin 2015 avec avis favorable des services de l’urbanisme, du cadastre et du domaine ainsi que la dernière pièce justificative du droit réel du terrain daté du 15 juin 2022.

« J’ai tous les papiers, ils (des résidents) les ont contestés, on est allé au tribunal et on les a déboutés. Le rond central (11.154m2) de la cité qu’ils réclament m’appartient, s’ils ont de l’argent qu’ils viennent acheter et je ne vends pas », a renseigné Mbackiyou Faye qui répondait à ses détracteurs résidents de la cité Touba Renaissance. Selon lui, un projet d’envergure de construction d’immeubles et d’écoles est prévu sur cette assiette foncière privée de 11.154 m2.

« J’ai un programme depuis 15 ans, je dois le faire et je vais le faire contre vents et marées », a-t-il promis en déclarant avoir accompli toutes les charges pour la viabilité de la cité. Le représentant du Khalife des mourides a notamment renseigné avoir créé lui-même l’association des résidents de la cité Touba Renaissance dans le but de pouvoir s’acquitter de certaines taches liées à la viabilité du site composé de 328 parcelles.

Pour Mbackiyou Faye qui était en compagnie de ses avocats, ses détracteurs sont des malintentionnés animés de méchanceté. Ainsi, il entend ester en justice contre eux pour diffamation et dénonciation calomnieuse.

« Je n’admettrai plus cette diffamation et cette calomnie dont ils sont friands. Je vais porter plainte contre eux et je vais les citer nommément. Ils sont au nombre de quatre (4) petits bonhommes », a-t-il soutenu pour faire valoir son honorabilité.

Pour sa part, son conseil, Me Boubacar Cissé a rappelé les poursuites engagées contre son client dans lesquelles le promoteur est sorti vainqueur. Il a renseigné être décidé à relancer les procédures judiciaires conformément à la demande de l’homme d’affaires contre des résidents de la cité Touba Renaissance pour faire cesser ce qu’il a qualifié de campagne de dénigrement contre un citoyen modèle en la personne de Mbackiyou Faye…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.