Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Collecte d’ordures: Les concessionnaires réclament plus de 10 milliards à l’Etat

0 31

Le collectif des concessionnaires du nettoiement a tenu hier un point de presse pour rappeler à l’autorité les difficultés que traversent les entreprises intervenants dans le secteur du nettoiement. Les concessionnaires autour du collectif réclament à l’Etat une dette qui date de 2021 que l’autorité peine à solder. Les membres du collectif interpellent ainsi l’attention du chef de l’Etat.

Depuis la réélection du Président Macky Sall avec son programme zéro déchet des avancées notoires ont été constatées sur l’étendue du territoire national grâce à la prouesse des concessionnaires, malgré un retard jamais égalé de 8 mois d’arriérés de paiement. A en croire Ndongo Fall membre du collectif, si des efforts conséquents ne sont pas faits de la part des autorités le travail de ces concessionnaires risquent de tomber à l’eau et le programme zéro déchet qui est si cher au chef de l’Etat ne serait pas atteint. << Nous sommes confrontés à une dette qui date de 2021 que l’Etat ne parvient toujours pas à solder>>, a fait savoir Ndongo Fall du collectif des concessionnaires.

Pour rappel, un accord a été trouvé avec la direction de la planification budgétaire pour soulager la dette due aux concessionnaires, mais hélas cet accord reste à être matérialisé. << Il y a eu un protocole d’accord que l’Etat devait respecter au mois de juin et il ne l’a pas honoré. Ce protocole prévoyait de permettre aux concessionnaires de rentrer dans leur fonds. Mais jusque- là trois quarts d’entre nous n’ont rien perçu. Et les paiements déjà effectués ont été faits par tranche de 18%. Les virements au niveau du trésor ont été bloqués depuis le 4 Mai>>, a déploré M Fall.

Étant conscient du fait que le secteur public doit être rendu tous les jours surtout la collecte et le ramassage des ordures, les concessionnaires interpellent les autorités à trouver les voies et moyens pour un règlement définitif des difficultés liées à leur secteur et par la même occasion ils sollicitent une audience avec le Président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.