Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

COALITIONS POLITIQUES POUR LES LOCALES: Cheikh Oumar Anne clashe Yewwi Askan Wi, le PDS et ses alliés

0 177

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne, a rassuré les sénégalais en ce qui concerne la prochaine rentrée universitaire. Le ministre affirme que toutes les dispositions sont déjà prises pour assurer une bonne rentrée.

Pour cette année, les nouveaux bacheliers qui sont au nombre de 68500 dont 8% ont la mention auront tous la possibilité d’être orientés dans les établissements publics s’ils en expriment la demande, renseigne le ministre.
Malgré qu’il y ait encore des efforts à faire, M. Anne insiste sur le fait que tous pourront être orientés et que la commission travaille là-dessus.
Parallèlement, le ministre s’est exprimé sur la dette que l’Etat doit aux établissements privés en évoquant le fait qu’aucun de ses établissements n’a le droit de retenir le diplôme d’un étudiant, parceque l’Etat n’a pas payé la note. Et le ministre ne cache pas son dégoût face au tintamarre que cette dette provoque.
Il explique qu’à son arrivée au ministère, il a trouvé un plan de résorption que son équipe et lui sont en train d’appliquer.
Également, M. Anne parle de preuves que tous les étudiants orientés dans les établissements privés ne suivent pas les cours.
Cela n’empêche que l’État a prévu de payer 3 milliards à des établissements privés avec l’engagement de payer toute la dette après avoir effectué des contrôles au préalable, informe le ministre.
En ce qui concerne les établissements publics, le ministre renseigne que beaucoup d’efforts ont été consentis pour améliorer les conditions dans Les Bois de universités. Des nouvelles infrastructures ont été construites et d’autres sont en cours d’exécution. Un projet d’equipement de 53 milliards a été validé et le ministre d’ajouter que le chef de l’État lui a même instruit de réfléchir sur un programme national de réhabilitation des bâtiments.
Aussi, le chantier des cités universitaires est pratiquement terminé et beaucoup d’autres infrastructures seront livrées dès le mois d’octobre.

Par ailleurs, Cheikh Oumar Anne n’a pas manqué de fustiger les leaders de la coalition Yewwi Askan-Wi.
Selon lui, ils doivent dire la vérité aux Sénégalais sur leurs véritables intentions politiques. Pour lui, Barth ne fait pas le poids pour briguer la mairie de Dakar. Et concernant l’autre coalition de l’opposition, ils sont truffés de contradictions, martèle le ministre.
« Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo n’ont jamais brigué des mairies. Leur objectif a toujours été d’avoir des conseillers. En 2014, lorsque nous étions en alliance avec eux, ils m’appelaient sans cesse pour qu’ils aient des conseillers au niveau de Podor. Quant au PDS et Pape Diop, leur projet n’a pas changé. C’est toujours la dévolution monarchique du pouvoir. Ils travaillent pour Karim Wade. Cette coalition est même en train d’imploser avec des désistements » , constate M. Anne.
Et en ce qui concerne
la coalition Benno Bokk Yaakaar, le ministre parle de sérénité au sein de la mouvance.  » Elle n’a perdu aucune élection depuis 2012. C’est légitime que les responsables aient des ambitions. Mais, nous avons l’expérience des élections. Nous avons les capacités pour gérer nos contradictions », a-t-il apprécié.
Le ministre en a profité pour relever que des gens qui se sont érigés en donneurs de leçons, aient été épinglés dans des choses pas du tout catholiques au moment où le parti au pouvoir se tue à la tâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.