Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

CHERTE DU LOYER: L’Union Nationale des consommateurs donne les raisons

0 168

L’union nationale des consommateurs du Sénégal, en tant qu’organisation qui se bat au quotidien pour la sécurité et la protection des consommateurs, manifeste toute sa désolation face à ce qu’elle appelle une incompréhensible augmentation vertigineuse des prix des matériaux de construction. Les membres se disent sidérés de voir le pouvoir d’achat des concitoyens être affecté par des hausses des prix des denrées alimentaires et des matériaux de construction notamment le ciment et le fer. Selon eux, cette augmentation est d’autant plus insensée et incompréhensible que les autorités n’ont jamais cessé de manifester leur volonté de baisser le coût du loyer.

<<Nous rappelons que le 09 janvier 2014 le Président Macky Sall avait signé le décret 2014-09 du projet de loi portant baisse des loyers n’ayant pas été calculé suivant la base de surface corrigée>> fait- ils savoir.

Avant de poursuivre :<<Une loi qui a été adoptée par l’Assemblée Nationale le 15 janvier 2014 et qui stipule en son article premier que les loyers inférieurs à 150.000F baissent de 29% alors que ceux compris entre 150.000 et 500.000 baissent de 14%. La tonne de ciment qui valait environ 56.000FCFA revient aujourd’hui à 68.000F au consommateur soit une hausse de plus de 20% et le fer qui coûtait 42000 est vendu aujourd’hui à 62000 soit une hausse de 47,6%>>.

Aujourd’hui, c’est tous les matériaux de construction qui ont connu une nette augmentation occasionnant dans la foulée une augmentation des prix du loyer malgré les dispositions de la loi

L’union nationale des consommateurs du Sénégal trouve que c’est à la fois incohérent et inadmissible qu’au même moment que l’Etat manifeste sa volonté de baisser les loyers on assiste à une telle hausse des prix des matériaux de construction.

Avec la présence de trois cimenteries dans le pays l’Union trouve incompréhensible cette forte hausse du ciment avec des prix qui ne répondent pas à la concurrence. <<Les consommateurs nourrissent le sentiment que l’Etat s’oppose inconsciemment à tout changement de statut social de la classe moyenne, remettant ainsi en cause la politique
du gouvernement de l’accès au logement pour tous>>, disent-ils.

Ils appellent le gouvernement à travers le Ministère du Commerce et des PME à agir pour rassurer nos concitoyens. Et interpellent ainsi le Président de la République à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour soulager les consommateurs dans leur volonté d’accéder à un logement décent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.