Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

Assemblée nationale: Le discours de Mame Diop

0 87

En clôturant les séances d’examen de la loi de finances initiale de l’année 2024, j’évoquais deux grands défis pour lesquels toute notre énergie et notre perspicacité devaient être mises à contribution.

Il s’agissait :

–  d’une part, de la préservation d’un environnement de paix, de sérénité et de stabilité permettant la tenue dans d’excellentes conditions de l’élection présidentielle ;

– et, d’autre part, de la modernisation de l’environnement de travail des Parlementaires, notamment la rénovation de l’Hémicycle.

S’agissant de l’élection présidentielle, la bénédiction divine, le génie de notre peuple, la solidité de nos Institutions et le   sens de la responsabilité de tous les acteurs politiques ont permis la tenue d’une élection libre et transparente dans de bonnes conditions et la proclamation de la victoire du Président Bassirou Diomaye Diakhar FAYE.

Je saisi cette opportunité pour lui réitérer les chaleureuses félicitations de l’Assemblée nationale et les vœux ardents de succès pour son magistère.

C’est aussi le lieu de saluer la clairvoyance et le leadership du Président Macky SALL qui a su garantir un cadre législatif et réglementaire ayant permis de maintenir un climat de paix, de concorde et de cohésion nationale indispensable à la tenue de l’élection et à la passation de pouvoir.

Encore une fois, notre pays, le Sénégal a confirmé, son rang de leader et d’exemple en matière de Démocratie et d’Etat de droit.

Je voudrais, à cet égard, magnifier le rôle majeur joué par notre Assemblée dans ces moments particulièrement difficiles pour notre pays.

Au demeurant, je voudrais rappeler que toutes les actions de l’Assemblée nationale sont toujours adossées aux principes et dispositions fixés par la Constitution notamment en ce qui concerne la séparation et l’équilibre des pouvoirs ainsi que le périmètre de compétence. Ce, quels que soient le contexte et les enjeux.

En ce qui concerne les travaux de modernisation de l’Hémicycle, comme vous le constatez, l’Hémicycle a été rénovée et des équipements modernes du système de conférence ont été installés avec l’appui de l’Agence coréenne de Coopération internationale (KOICA), dans le cadre du Projet de modernisation des moyens de communication de l’Assemblée nationale avec le public.

Dès mon élection à la Présidence de l’Assemblée nationale, j’ai inscrit la mise en œuvre dudit projet parmi les priorités de la XIVème Législature.

 Les principales innovations induites par ce chantier sont notamment :

la reconfiguration de l’architecture interne avec l’accroissement du nombre de places avec des couloirs assurant de meilleures conditions de sécurité et de circulation, des cabines d’interprétation plus modernes ;
la rénovation du mobilier (travées, chaises) ;
la digitalisation des procédures législatives ;
l’automatisation du système d’inscription aux débats et de prise de parole ;
la digitalisation du vote, du comptage et de l’affichage des résultats ;
la numérisation des archives et de la bibliothèque ;
la modernisation des plateformes digitales de l’Assemblée nationale.

Je voudrais exprimer ma profonde gratitude à la KOICA et féliciter les entreprises coréennes et sénégalaises qui ont réalisé ces travaux avec des contraintes particulières du fait du retard accusé au démarrage en raison des activités parlementaires tenues dans l’Hémicycle au cours du premier trimestre de l’année.

Je félicite également les équipes de pilotage et de supervision technique de l’Assemblée nationale et du Project Manager Coréen qui n’ont ménagé aucun effort pour l’atteinte des objectifs.

Monsieur le Ministre ;

Chers Collègues ;

Cette deuxième session unique de la XIVème Législature a été particulièrement riche en substance du fait notamment des matières et textes examinés et dont les incidences sur la marche de notre pays ont été si importantes.

L’examen prochain du projet de loi de finances de l’année 2025 offrira, à coup sûr, une autre opportunité à la Représentation nationale de porter encore une fois les préoccupations de nos populations en vue de leur prise en compte optimale.

Monsieur le Ministre ;

Chers collègues

Le rayonnement de notre Assemblée au plan international et le prestige capitalisé ont été confortés.

Notre implication au plus haut niveau au sein des instances parlementaires africaines et mondiales s’est renforcée.

Les visites du Président de la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc et du Président de l’Assemblée nationale de Cabo Verde ont été des moments privilégiés pour mettre en exergue la diplomatie parlementaire et renforcer la coopération avec les pays frères du Sénégal.

Nous avons aussi reçu plusieurs invitations pour des visites officielles dans des pays amis et qui seront matérialisées dès que le calendrier parlementaire le permettra.

En outre l’Assemblée nationale a reçu des délégations de Parlementaires, notamment des membres de commissions parlementaires dont les missions étaient destinées à approfondir et consolider les relations d’amitié et de coopération et échanger de bonnes pratiques parlementaires, législatives et administratives. A ces missions, s’ajoute les sessions de formation organisées au profit de fonctionnaires parlementaires de pays frères, en relation avec nos partenaires traditionnels, et dont la dernière est celle tenue en juin avec l’Assemblée parlementaire francophone ici même à Dakar.

Les séminaires internationaux de formation que nous avons accueillis ainsi que ceux auxquels l’Assemblée nationale a participé ont été  des occasions de mettre en relief les énormes capacités et les compétences dont regorge notre Parlement.

C’est le lieu d’exprimer mes chaleureuses félicitations aux Députés, hauts fonctionnaires et cadres de l’Assemblée nationale qui ont contribué de manière significative au bon déroulement de toutes les activités et ainsi placé  très haut le prestige de notre Institution.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Mes chers Collègues,

L’ordre du jour étant épuisé, je déclare close la Session ordinaire unique de l’année 2023-2024 de l’Assemblée nationale.

La séance est levée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.