Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Assassinat de Samba Diole dans sa maison à Ouest foire: Communiqué de la famille

0 112

Mon père Samba Diole a été tué dans sa maison de Ouest Foire le 24 Novembre 2020.

Il s’était installé en France en 1974. Mais depuis sa retraite, il faisait des aller-retour entre la France et le Sénégal.
Ce jour-là notre monde s’est écroulé. Ma mère, mes frères et sœurs, nos enfants, nos cousins, nos oncles, nos tantes : nous sommes tous dévastés.
Non seulement il nous a quitté à l’âge de 72 ans. Mais ce qui fait le plus mal c’est de savoir qu’il a été attaqué dans sa maison et assassiné.
La maison a été complètement retournée. Et parmi les choses qui ont été volées, il y avait son portable.
Les gendarmes ont pu retrouver ce portable 1 mois après et un jeune homme a été arrêté suite à cela. Mais il affirme qu’il a acheté le téléphone de mon père au marché à un homme prénommé M.L.
Donc depuis cette date cet homme est recherché.
Bien que les autorités connaissent son nom et celui de ses proches, il n’a toujours pas été appréhendé.
Nous ne comprenons pas pourquoi ça prend tant de temps.
Je ne pense même pas qu’une perquisition ait été faite chez cet homme. Pourtant, dès le lendemain du meurtre, le 25 Novembre 2020, M.L. a utilisé le téléphone de mon père.
Depuis presque 2 ans nous avons utilisé tous les moyens administratifs et judiciaires et pourtant rien ne semble évoluer.
Aujourd’hui les gendarmes ne répondent même plus à nos messages et à nos appels. Nous nous demandons même si l’enquête est toujours en cours.
Comment est-ce possible que le meurtre de notre père reste impuni ? Pourquoi M.L n’est toujours pas arrêté ? Pourquoi n’avons-nous pas d’information sur l’enquête ?
J’ai écrit un courrier au Président de la République Macky Sall, mais pour le moment je n’ai pas eu de retour. Je souhaite interpeller le Président et les hautes autorités sur cette situation.
Nous avons besoin de réponse. Nous avons besoin d’aide.
Bien que mon père ait vécu en France, il n’a jamais oublié son pays le Sénégal. Il avait été conseiller municipal dans sa ville en France et il a participé à l’élaboration du jumelage de sa ville avec la ville de Sédhiou. D’ailleurs, en 1992, il a été décoré par le Président Abdou Diouf et a reçu la médaille de l’Ordre National du Lion. Mon père en était très fier, et nous aussi.
Aujourd’hui nous sommes désemparés et nous comptons sur le Sénégal pour ne pas oublier mon père et pour tout mettre en œuvre pour découvrir qui lui a ôté la vie si brusquement.

Le 21 octobre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.