Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

Après la confirmation du procès “Ndiaga DIOUF” : Les possibilités qui s’offrent à Barth

0 97
Le tribunal de Dakar vient de confirmer le premier verdict rendu dans l’affaire Barthélémy Dias -Ndiaga Diouf notamment la condamnation de 2 ans dont 6 ferme contre l’ancien maire de Mermoz Sacré Coeur. Webinfos vous replonge dans les faits qui ont abouti à ce verdict.

 

Les faits remontent au mois de décembre 2011 avec la mort par balle d’un sympathisant du Parti démocratique sénégalais (PDS) d’Abdoulaye Wade, alors au pouvoir, le jeune Ndiaga Diouf, qualifié de « nervis » par Barthélémy Dias.
Condamné une première fois en 2017 pour « coups mortels », l’ancien maire de Mermoz Sacré Cœur avait écopé de deux ans de prison dont six mois ferme. Une peine qu’il avait déjà purgée en 2012, au lendemain des faits, après avoir été placé en détention provisoire.
Voulant être totalement blanchi dans cette affaire, Barthélémy Diaz injecte appel. Attendu depuis des années, le procès a été finalement fixé à novembre 2021 puis repoussé parce que sa date avait été malencontreusement fixée au moment où l’accusé venait d’être investi tête de liste de la principale coalition de l’opposition en vue des élections locales, le procès en appel de Barthélémy Dias s’est finalement déroulé ce 2 mars devant la 3e chambre du tribunal correctionnel deDakar.
Et finalement, le 2 mars, a eu lieu le procès où Fatou Omar Ndiaye la procureure de la République a requérir une peine de 5 ans ferme contre Barthélémy Dias (Yewwi Askan Wi), fraîchement élu maire de Dakar aux élections locales du 23 janvier. Et la famille de Ndiaga Diouf une amende de 150 millions, soit 6 fois plus de 25 millions initialement prévus. 

Le délibéré du tribunal a été fixé au 18 mai cependant la cour d’appel de Dakar a repoussé au 21 septembre son délibéré (aujourd’hui). La cour a ainsi confirmé la première décision de deux ans dont six mois ferme.

Elle avait trois possibilités: soit de répondre favorablement à l’appel de Barthélémy Dias en abandonnant toutes les charges, soit de de répondre favorablement à la demande de la famille de Ndiaga Diouf et du procureur en condamnant à nouveau Barth 5 ans de prison et une amande 150 millions ou confirmer la première décision. C’est d’ailleurs ce qu’a fait la cour d’appel dans cette affaire de meurtre datant de 2011 et visant Barthélémy Dias, maire de la capitale. Reste à savoir si le député maire de Dakar va faire un pourvoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.