Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

En aparté avec Mamadou Moustapha Ndiaye, candidat à la mairie de Sahm-Notaire «Mon engagement pour Guédiawaye est un sacerdoce»

0 444

Ingénieur financier de son état, Mamadou Moustapha Ndiaye est titulaire d’un Master II en Option Microfinance. Plus connu sous le sobriquet de Modou Bousso, il s’est longtemps illustré dans les mouvements associatifs et a multiplié les actions sociales auprès de sa communauté.

Après une première participation aux locales de 2014 sous la bannière du mouvement citoyen Vision Guédiawaye, le Président Macky Sall a porté son choix sur lui pour défendre les couleurs de Benno Bokk Yaakkar à Sahm-Notaire aux élections du 23 janvier
2022. Dans cet entretien avec Webinfos.sn, il est revenu largement son engagement politique et social.

 

Qui est Mamadou Moustapha Ndiaye ou Modou Bousso ?


Je suis un fils du Sénégal qui est né, a grandi et fait ses premiers pas de citoyen à Guédiawaye. Après l’élémentaire à l’école Pikine 15, jai fait mon cycle secondaire au collège Pikine-Est avant de rejoindre le Lycée Limamou Laye où jai eu le BAC D. Ensuite, je me suis retrouvé à la faculté des sciences économiques de l’université Cheikh Anta Diop. L’aventure na pas duré puisque jai dû arrêter pour rejoindre le collège coopératif de Paris où jai obtenu un Certificat d’aptitude en recherche et action, BAC +5 en sociologie. Après je suis venu suivre une formation à l’Institut supérieur de management (ISM) sanctionné par un Master II en ingénierie financière, option micro finance. Jai longtemps collaboré avec des ONG telles qu’ ENDA/GRAF, la Fondation Intervida en Espagne, la Fondation Mer & Monde au Canada. A ce jour, je suis le Directeur général du Cabinet de recherche et d’action pour le développement local. C’est une structure que jai mise en place pour l’accompagnement, l’orientation, la formation et les activités commerciales.

Candidat de la Benno Bokk Yaakkar à Sahm-Notaire, est-ce que vous êtes à votre première expérience électorale ?

Les locales de janvier 2022 seront ma seconde expérience électorale. Déjà en 2014, j’avais dirigé la liste du mouvement citoyen Vision Guédiawaye. On avait concouru au niveau des cinq communes et de la ville. Au niveau de Sahm-Notiare où j’étais la tête-de-liste majoritaire en gagnent tous les bureaux de vote du centre Ecole 16. A l’issue des ces élections, Vision Guédiawaye a eu trois conseillers au niveau communal et un conseiller pour la ville.

 

Que représentent ces élections locales pour un enfant du terroir ?


Elles représentent beaucoup de choses pour nous qui avions toujours ménagé nos efforts pour assister et accompagner les populations dans diverses actions sociales, sportives, culturelles, sanitaires et communautaires. Très tôt au Lycée, nous avions commencé à intégrer le comité de pilotage dun projet pour la réhabilitation de l’école 16. Ce qui a permis la construction du terrain de basketball où l’équipe locale s’entraîne. En plus de la réhabilitation des salles de classe. Il y a eu une bibliothèque au niveau de l’école. Dans certains quartiers, nous avons construits des puisards, des toilettes. Nous avons travaillé en synergie avec les femmes que jai aidées à mettre en place un dispositif financier communautaire qui leur a permis d’avoir leur propre autonomie à travers les caisses d’autofinancement. C’est un projet dont j’ai été chargé de piloter à l’échelle de Dakar, Pikine, Guédiawaye jusqu’à Joal pour la Fondation Intervida. Cela fait plus de dix ans que j’accompagne les femmes et les jeunes pour leur employabilité. Je suis à la fois formateur en gestion financière, en création et gestion d’entreprise avec la méthodologie du BIT. Cela prouve que je suis acteur communautaire bien présent dans ma localité.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui motive votre candidature à la mairie de Sahh-Notaire ?

 

Il y a eu un moment où les populations sont venues me voir pour me dire que je ne dois plus laisser faire. En un mot, elles m’ont demandé de prendre mes responsabilités pour apporter toute mon expérience à notre chère localité. C’est ce qui a motivé mon engagement à une échelle plus élevée au niveau de la commune et du département. Mon engagement pour Guédiawaye est un sacerdoce.

 

Quelle est votre expérience politique ?


Nous sommes de la génération 1988. Déjà en tant que Lycéen à Limamou Laye, nous avions été allaités aux mamelles du Sopi avec le président Abdoulaye Wade. A un moment donné, il fallait sengager pour notre communauté. Et lorsque Malick Gackou créait le Grand Parti, nous lavions accompagné. Après trois ans de cheminement, rien ne bougeait. Cest par la suite que nous avions été sollicités par Aliou Sall le maire de la ville de Guédiawaye pour travailler en synergie dans un programme ambitieux et prometteur. Personnellement, je nai pas regretté cette alliance qui ma permis de prendre part aux nombreux chantiers et changements qui ont transformé Guédiawaye en une ville moderne. Dailleurs, cest à cet effet que le Président de la République m’a choisi pour diriger la liste de Benno Bokk Yaakkar dans la commune de Sahm-Notaire.


Entretien réalisé par ALMAMI CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.