Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !
Pub-bourse

AHMETH DIALLO, CANDIDAT GOX YU BESS A NGUEKHOKH: « Mon ambition… d’être le meilleur maire »

0 295

Le coordonnateur national de la coalition Gox Yu Bess Ameth Diallo par ailleurs candidat à la mairie de Nguekhokh s’est livré à l’Evidence. Dans cet entretien, il est largement revenu sur son engagement politique, la gestion de sa commune qu’il trouve désastreuse, leur coalition, ses ambitions, l’avenir de la commune… Entretien.

 

Présentez vous à nos lecteurs…

Je suis Ameth DIALLO, ingénieur en réseau et télécommunication diplômé à l’Ecole centrale d’électronique de Paris et titulaire d’un MBA en stratégie et intelligence économique. Actuellement je suis chef d’entreprise et aussi doctorant en business diplomatie sur le sujet « intelligence territoriale et coopération décentralisée : l’action extérieure des communes du
Sénégal pour financer le développement. ». Je suis aussi auteur avec la publication de 3 livres dont un livre collectif.
Dans un autre régistre, je suis un acteur politique. Je suis le leader du mouvement Nguékokh Bou Bess et le coordonnateur national de la coalition Gox Yu Bess.

 

Qu’est ce qui a motivé votre engagement politique ?

Dans la vie, chacun cherche à être utile car comme je le dis dans mon livre “l’Afrique au sommet du monde”; servir les autres est le prix à payer pour mériter ce grand don qu’est la vie.
Du moment que nous savons qu’être au service de la société constitue le ticket d’entrée pour vivre sur la terre, on se pose naturellement la question à savoir. comment servir sa communauté.
Pour répondre à cette question, je me suis dis qu’au-delà de l’entrepreneuriat où je crée de la valeur ou mon engagement associatif, je peux aussi servir la société à travers la politique. Voilà d’où je tire ma motivation pour faire de la politique surtout le faire autrement en ayant toujours en tête que je n’ai qu’un seul objectif : SERVIR.

 

De Nguekhokh Bou Bess, est née la coalition Gokh Yu Bess. Comment est-ce que vous avez réussi cette prouesse ?

C’est vrai que depuis plus de trois ans j’ai mis en place le mouvement Nguékokh Bou Bess car étant fermement convaincu que le développement doit partir de nos localités et que nous devons donner un engagement prioritaire pour le développement de nos communes.
Cette conviction que j’ai eu à défendre partout et surtout à théoriser à travers des conférences et des réflexions écrites, fonde la base de mon engagement.
Naturellement,à l’approche des élections, j’ai eu le réflexe de me dire que beaucoup de jeunes de ma génération doivent avoir les mêmes convictions et que nous devons travailler ensemble pour avoir plus d’impact dans le pays.
Comme je travaille toujours à rendre concret mes idées, j’ai pris l’initiative d’en parler avec des jeunes leaders et ensemble nous avons mis en place la plateforme jeunesmaires.org avec l’objectif de favoriser l’engagement des jeunes au niveau local mais surtout faciliter notre participation pour les prochaines élections municipales.
C’est par la suite que nous avons élargi le concept et intégré d’autres acteurs notamment des partis et mouvements politiques pour lancer la coalition Gox Yu Bess qui ambitionne de promouvoir l’émergence de nouveaux acteurs qui vont apporter un changement dans nos GOX.

 

Vous êtes très critique par rapport à la gestion du maire de Nguékokh. Que reprochez vous réellement à Pape Songué Diouf ?

Je lui reproche simplement son incompétence et son manque de transparence.
Je ne me limite pas seulement à lui reprocher cela, je l’ai démontré scientifiquement à plusieurs reprises.

Qu’est-ce que vous proposez comme alternative ? Autrement dit, c’est quoi votre programme ?

Je fais partie de l’un des rares candidats qui ont écrit un livre pour décliner leur vision.
Vous serez d’accord avec moi que je ne peux pas étaler mon programme dans une interview au risque de prendre des centaines de pages.
C’est pour cela que j’invite tout à aller lire mon livre intitulé “ma vision pour un Nguékokh nouveau”.
En plus du livre vision, dans les jours à venir, nous allons sortir un programme thématique avec 100 projets concrets que nous mettrons en œuvre après notre victoire.

Les populations voient-elles en vous celui qui pourrait changer le visage de Nguekhokh ?

Si j’en crois les témoignages que je reçois tous les jours et par centaines, je ne peux répondre que par l’affirmative.
Mais en plus des témoignages et ceux que la population pense, je suis moi même convaincu que je vais complètement changer le visage de ma commune.
En tant que maire de Nguékokh, mon ambition sera de faire partie des meilleurs du Sénégal sinon être le meilleur maire du Sénégal.

Comment entrevoyez-vous l’avenir de Nguekhokh ?

Je crois qu’en tant que porte d’entrée de la Petite Côte, Nguékokh a un grand avenir et un grand rôle à jouer dans le développement du Sénégal.
Je crois que l’action des enfants de Nguékokh sera déterminante pour l’avenir de notre pays.
Notre rôle en tant qu’enfant du terroir est de nous battre pour que cet avenir se réalise de la plus belle des manières et surtout le plus tôt possible.
Comme je le résume dans mon livre vision, nous voulons faire de Nguékokh une ville agréable à vivre, dynamique économiquement qui se positionne en modèle de bonne gouvernance et d’innovation territoriale pour inspirer le reste du pays et promouvoir un développement durable.

Quelque chose à ajouter ?

Je demande aux populations de Nguékokh d’exiger la tenue de débats programmatiques entre candidats car je suis convaincu que ces élections doivent être des élections d’idées et non de distribution de billets.
Un grand remerciement au quotidien d’informations L’ÉVIDENCE mais aussi à tous vos lecteurs.

Par Sadio FATY

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.