Le plaisir de s'informer juste et vrai, en temps réel !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR NOUS SOUTENIR

A. Sakho se fait arnaquer 200.000 euros pour une affaire de noix de d’acajou

0 173

A. Sakho, un homme d’affaires sénégalais, s’est fait escroquer à hauteur de 200 000 euros par Cheikh Séne, un commerçant domicilié à Hann maristes.

M. Sakho ayant eu des accords avec des partenaires étrangers pour l’exportation de noix d’acajou provenant de la Guinée Bissau s’est fait rouler dans la farine par M. Sene et son complice Mouhamadou Doumbia. L’accord en question était si Abibou parvenait à respecter un contrat de 06 mois en approvisionnement en noix d’acajou à ses partenaires, il recevra un appui d’un milliard cinq cent millions pour se lancer véritablement dans le business. Sur ce, ses partenaires lui ont octroyé une somme de 300 000 euros pour le début de l’exploitation.
Comme c’est Cheikh Séne qui connaissait le marché de l’acajou en Guinée Bissau, M. Sakho a demandé à ce que l’argent soit envoyé à M. Sene pour l’achat de la première marchandise. Ainsi, 200 000 euros ont été envoyés à Cheikh Séne pour qu’il charge la marchandise dans des containers. Les 100 000 euros restants devaient être envoyés après… M. Sakho de soutenir que dès l’instant que l’argent a été envoyé, ils n’ont plus eu de nouvelle de Cheikh Sene. A son retour de voyage, Abibou Sakho constate que Cheikh Séne et son complice Mouhamadou Doumbia par qui l’argent est passé veulent l’escroquer.
Et sachant qu’ils vont lui gâcher également l’opportunité de travailler avec des partenaires déterminés à investir dans le business de l’acajou, Abibou Sakho saisit la Justice qui aboutit à une médiation pénale. M. Séne demande qu’on lui donne un délai de 15 jours pour qu’il charge dans des containers les 2000 tonnes d’acajou comme c’était convenu en laissant une garantie de onze millions dans le bureau du procureur.
C’était la date du 06 décembre 2022. Et jusqu’à présent M. Sene n’a pas respecté les termes de la médiation pénale. Après l’échéance du délai, la procédure a été relancée et Cheikh est mis aux arrêts.
Mais entre temps, Abibou Sakho informe que, Cheikh Séne a fait croire à tout le monde qu’il a des amis très haut placés au tribunal et qu’il a même usé de corruption pour que cette affaire n’aille nulle part. Et c’est précisément la raison pour laquelle M. Sakho s’est adressé à la presse pour lancer un message aux autorités judiciaires de bien veiller à ce que le mis en cause n’échappe pas à la Justice en usant des méthodes pas catholiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.